Julien Lepers est énervé par les candidats mal élevés de "Questions pour un champion"

Julien Lepers est énervé par les candidats mal élevés de "Questions pour un champion"

COUP DE GUEULE - Julien Lepers est un homme bien élevé mais lorsque certains de ses candidats ne le sont pas ou bien ne sont pas très propres, ça l'énerve. Il s'en est d'ailleurs ouvert au micro de France Info, ce matin.

"Les mauvaises manières, ça suffit !" Julien Lepers en a marre. Marre des incivilités qui pourrissent son quotidien. Du coup, il en a fait un livre ou plutôt un pavé de 700 pages dans lequel ils râlent contre les personnes qui, jettent de papiers dans la rue, se garent mal, ou encore mettent leurs pieds sur les banquettes des transports en commun.

Ce matin sur France Info, il était l'invité de Philippe Vandel et a même évoqué les incivilités de quelques-uns des candidats de son émission mythique, "Questions pour un champion". Car l'animateur reçoit des candidats qui font partie de la société française et parfois, celle-ci n'est guère reluisante.

"J'ai des candidats (…) y en a qui pètent, y en a qui rotent"

Sachez donc chers candidats de l'émission de France 3, que si vous ne sentez pas le propre, si vous n'avez pas les cheveux propres, ou encore, si vous ne pouvez pas vous retenir en public, vous énervez l'animateur. Et à vrai dire, il est en colère.

"Moi j'ai des candidats (…) y en a qui pètent, y en a qui rotent, y en a qui sentent mauvais, y en a qui se lavent pas, y a des cheveux gras... On a tout, on a droit à tout. Je ne dis rien, je ne vais pas soulever ça mais je l'enregistre. C'est incroyable cette démission. Les gens démissionnent, les gens se foutent de tout. Au bout d'un moment, ça suffit", s'est-il plaint au micro de Philippe Vandel. On espère que le message est passé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

" J'ai 30.000 euros de dettes" : ces travailleurs ruinés par la crise du Covid

Lire et commenter