Justin Bieber accusé de viol : le chanteur dément et annonce des poursuites

Justin Bieber accusé de viol : le chanteur dément et annonce des poursuites
People

#METOO - Deux jeunes femmes ont publié ce week-end sur Twitter le récit des agressions sexuelles dont elles auraient été victimes de la part de Justin Bieber, en 2014 et 2017. Si le chanteur a démenti les faits reprochés par la première, annonçant son intention de porter plainte, il reste silencieux concernant la seconde, qui apparaît avec lui en photos sur le réseau social.

Justin Bieber dans la tourmente. Depuis 48 heures, le chanteur canadien de 26 ans fait face aux accusations de viol de deux jeunes femmes, qui en ont postées le récit sur les réseaux sociaux. Tout commence ce samedi 20 juin avec la publication d’un tweet d’une internaute se faisant appeler Danielle, qui décrit des faits qui se seraient déroulés en mars 2014 à Austin, Texas.

L'intéressée, âgée de 21 ans à l’époque, explique qu’elle participait avec des amies à un événement organisé par Scooter Braun, le manager du chanteur, lorsque la star alors âgée de 20 ans, et un autre homme, leur ont proposé de les accompagner à leur hôtel. De fil en aiguille, Danielle se serait retrouvée seule dans la chambre de Justin Bieber.

Je lui ai dit que ça allait trop loin et qu’il devait arrêter- Danielle, la première accusatrice de Justin Bieber

"Il m’a demandé de ne rien dire à personne car sinon j’aurais des problèmes avec la justice", écrit la jeune femme. "Il m’a poussé sur le lit, je lui ai dit que ça allait trop loin et qu’il devait arrêter", ajoute-t-elle, avant de décrire la façon dont Justin Bieber l’aurait violé. "Même si c’était il y a six ans, si j’avais un an de plus que lui, j’ai bien été victime d’un rapport sexuel sans mon consentement", affirme Danielle qui explique avoir décidé de témoigner après avoir pris connaissance d'une affaire similaire impliquant l'acteur Ansel Elgort.

Silencieux ce dimanche, Justin Bieber a pris les paroles dans la nuit de dimanche à lundi dans une série de tweets où il dément sa présence à l’hôtel Four Seasons le jour de l’agression décrite par Danielle. Pour se défendre, il produit notamment la facture d'un Airbnb qu'il aurait loué le 9 mars à Austin avec des amis et sa compagne de l'époque, la chanteuse Selena Gomez.

Lire aussi

"Tout accusation d’agression sexuelle devrait être prise avec sérieux et c’est pourquoi ma réponse était nécessaire. Cependant cette histoire est factuellement impossible et voilà pourquoi je vais travailler avec Twitter et les autorités afin de lancer une action judiciaire." Ce lundi matin, le compte Twitter de Danielle n’était plus disponible.  

Dans la foulée du tweet de Danielle, une seconde jeune femme se faisant appeler Kadi affirme, elle, avoir été agressée par Justin Bieber lors d’une soirée à New York en mai 2015. Elle explique avoir été approchée par Mikey, le garde du corps du chanteur, qui lui a proposé de se rendre dans la suite de ce dernier avec d’autres fans.

"Je suis allée aux toilettes et il m'a suivie, a fermé la porte à clé. Je lui ai demandé ce qu'il se passait et pourquoi il avait fermé la porte à clé, il m'a répondu qu'il allait me dire pourquoi", écrit la jeune femme. "Il a commencé à m'embrasser, à me toucher le corps et à me caresser. Je lui ai dit d'arrêter, que je ne pouvais pas avoir de rapport avant le mariage (…) Il m'a poussée contre le lit et s'est mis sur moi et m'a pénétrée. Je l'ai repoussé en frappant entre ses jambes et je suis sortie en courant."

Kadi explique s’être confiée à l’époque à sa sœur, qui lui aurait conseillé de ne pas en parler à ses parents, de peur qu’elle soit "déshonorée". Elle aurait ensuite partagé l’histoire en 2017, après la naissance du mouvement MeToo, recevant alors des centaines de message de menaces de fans du chanteur.

Justin Bieber n’a pas répondu aux accusations de Kadi dont le compte est lui toujours accessible. Et où on peut y voir de nombreuses photos de la jeune femme en compagnie de la star.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent