Justin Bieber nu : ses avocats contre-attaquent et menacent de poursuites judiciaires

People
OUPS - Deux jours après la publication des photos de Justin Bieber dans le plus simple appareil sur la terrasse d'un hôtel de Bora-Bora, ses avocats contre-attaquent et menacent de poursuites judiciaires le New York Daily News, si le journal ne retire pas les clichés... Pour l'heure, les photos y sont toujours.

Des photos qui ont dû coûter cher et pourraient coûter encore plus cher au New York Daily News. Le journal américain publiait ce mercredi 7 octobre une série de photos de Justin Bieber, nu comme un vers, dans un hôtel luxueux de Bora Bora, en compagnie de Jayde Pierce, l'amie du chanteur. 

Des photos qui se sont propagées sur la toile à la vitesse de la lumière et qui ont eu leur petit effet auprès des fans du chanteur et des utilisateurs des réseaux sociaux. Seulement voilà, les avocats du chanteur ont adressé une lettre au journal demandant expressément de retirer ces photos douze heures après la réception du courrier sous peine de poursuites. 

Peuvent-ils et vont-ils poursuivre le New York Daily News

Cette lettre que le Hollywood Reporter s'est procurée a été adressée au journal quelques heures seulement après la publication des photos mercredi et le délai désormais imparti, dépassé, le New York Daily News risque peut-être gros. En effet, les avocats de Justin Bieber expliquent qu'elles sont une violation de la vie privée et qu'elles portent atteinte aux marques de Justin Bieber. Le cabinet  Myman Greenspan  menace de "porter plainte". 

L'agence qui a vendu ces photos explique de son côté auprès de The Independant, que pour elle, "il n'y a pas de violation de la vie privée". Reste à savoir ce que prépare le cabinet d'avocats représentant Justin Bieber, Myman Greenspan, maintenant. Pour certains avocats interrogés par Billboard, "il n'y a pas grand-chose à faire, une fois qu'elles ont été portées à la connaissance du public", dit l'un d'eux.

"C'est comme laisser un génie sortir de la lampe : vous ne pouvez pas les retirer complètement. Vous pouvez écrire des lettres, demander qu'elles soient supprimées du site Internet, exiger que certains magazines, sites internets et autres agences ne les utilisent pas mais je ne suis pas certain qu'il y ait un recours légal contre quelqu'un qui diffuse ces photos après qu'elles sont portées à la connaissance du public". En tout cas, le manager de Bieber lui, semble pencher d'un côté, plus que de l'autre : "Vie privée. Cela aurait dû être respecté", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter