Kanye West styliste : un défilé exclusivement avec des mannequins métisses et des polémiques à chaque collection

People

BAD BUZZ - L'arrivée de Kanye West dans le monde de la mode ne s'est pas fait sans heurts. Chacun de ses défilés suscite la controverse. Le dernier en date ne caste que des femmes "métisses". Retour sur quatre saisons de catwalks qui font jaser.

Ce dimanche 5 septembre à New York, Kanye West préparait le défilé qui se déroulera durant la Fashion week de New York, dans les prochains jours. Sa marque, Yeezy, financée par Adidas et avec laquelle le rappeur a signé un partenariat de longue durée, en est à sa quatrième présentation et comme à chaque fois, une polémique pointe le bout de son nez. 

Cette fois, c'est un tweet annonçant le casting du défilé qui a hérissé les internautes. Ce message annonce que seules les femmes "métisses" seront retenues pour le show qui aura lieu le 7 septembre . "Pas de maquillage, venez comme vous êtes", indique l'annonce. Un slogan qui en rappelle un autre

Lire aussi

    On connaît les prises de position de Kanye West sur le tabou qui règne dans le milieu de la mode, régulièrement pointé du doigt pour son image "trop blanche". Sauf que le recrutement du rappeur est illégal, car discriminant, comme le souligne The Fashion Law

    Selon l'EEOC, un organisme qui s'occupe d'appliquer les droits civiques contre la discrimination aux Etats-Unis, "il est illégal de discriminer une personne en raison de sa couleur de peau, de son sexe, de sa religion, de son origine ou de son âge". Aussi, dans la file d'attente du casting qui se déroulait dimanche, des personnes étaient là pour faire entendre leur mécontentement. 

    La colère monte du côté des réseaux sociaux qui reprochent à Kanye West, le manque de diversité de son show. A la décharge du rappeur multi-talents, ses précédents défilés ont tous été ouverts aux personnes d'origines différentes et aux morphologies diverses comme en témoigne cette photo prise en février dernier, au Madison Square Garden.

    A trois jours du défilé, voici donc une polémique dont le rappeur se serait probablement bien passé ... ou pas. En effet, comme le dit l'adage "peu importe qu'on parle de toi en bien ou en mal, l'important c'est qu'on parle de toi". Une maxime appliquée métronomiquement par Kanye West. Chacun de ses défilés suscitent l'incompréhension mais pas de quoi décourager le rappeur qui présente une nouvelle collection tous les six mois. 

    Trois défilés, trois bad buzz

    • 1Yeezy saison 1 - février 2015

      Kim Kardashian, Jay Z, P. Diddy ou encore Rihanna... Ils étaient tous là pour soutenir Kanye West et il en a eu besoin. Le premier rang de classe mondial n'a pas suffit à impressionner la presse qui se montre très mitigée. "Je n'ai pas été emballée", indique une journaliste. Un confrère indique qu'il y a seulement "deux ou trois pièces à sauver"... Les vêtements sont comparés "au travail d'Alexander Wang ou Margiela mais sans le talent". Un fiasco ? Presque.
    • 2Yeezy saison 2 - septembre 2015

      Pour cette seconde collection, Kanye West avait choisi des modèles de toutes les morphologies. Un pas en avant bienvenu dans le monde aseptisé des défilés mais cela n'a, hélas, pas suffi à convaincre la presse. Les coupes sont similaires à la collection précédente, l'originalité est portée disparue. Seul point positif : il a dévoilé son nouveau single. En coulisses, les autres designers de mode sont un peu énervés. Kanye West avait annoncé son show à la dernière minute, au même moment que d'autres "griffes". Les journalistes de mode ont donc dû choisir... et sont allés massivement voir celui de Kanye West.
    • 3Yeezy saison 3 - février 2016

      Présenter sa nouvelle collection et un nouvel album au Madison Square Garden. Tel était le pari du rappeur. Devant 15.000 personnes, Kanye West présente "Life of Pablo" son dernier album, qu'il utilise comme musique de fond d'un défilé immobile. Statiques, les mannequins ont reçu l'ordre de ne rien laisser paraître sur leurs visages. Une performance artistique plus qu'un défilé qui laisse, une fois de plus, les professionnels de marbre. Taylor Swift elle, se découvre insultée dans le titre "Famous". Son porte-parole voit rouge, son frère jette ses Yeezy à la poubelle.

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter