Kanye West toujours candidat pour 2020 ? Le rappeur ne semble pas avoir renoncé à la Maison Blanche

Kanye West toujours candidat pour 2020 ? Le rappeur ne semble pas avoir renoncé à la Maison Blanche
People

MOTIVÉ - Alors que la rumeur de son abandon circulait dans la presse américaine, Kanye West n’a pas renoncé à la Maison Blanche. La commission électorale de l’Oklahoma révèle que le rappeur a rempli les formalités nécessaires pour participer au scrutin. Sur Twitter, il a publié ce vendredi matin un photomontage où il a rajouté son visage au célèbre Mont Rushmore.

Kanye West persiste et signe. Si depuis l’annonce de la candidature du rappeur-milliardaire à l’élection présidentielle, les commentateurs de la vie politique américaine affichent une certaine perplexité, le principal intéressé semble vouloir aller au bout de sa démarche. Quitte à essuyer un revers cinglant.

En début de semaine, un certain Steve Kramer, spécialiste des stratégies électorales, affirmait que l’artiste était sur le point d’annoncer son retrait. Interrogé par le "New York Magazine", ce spécialiste des stratégies électorales expliquait que le compagnon de Kim Kardashian avait dépassé les délais impartis pour être présent sur les bulletins de certains Etats clés comme la Floride.

Il est officiellement candidat dans l'Oklahoma

Interrogée mercredi soir par l’agence AP, Misha Mohr, porte-parole de la commission électorale de l’Oklahoma affirme que Kanye West a fourni dans la journée tous les documents nécessaires à sa candidature, et qu’il a payé les frais d’inscription s’élevant à 35.000 dollars. Elle précise que deux autres candidats indépendants, la pianiste classique Jade Simmons et l’entrepreneur Brock Pierce, ont fait ces démarches en temps et en heure.

En parallèle de cette confirmation, le site people TMZ affirme lui que Kanye West a fait officiellement acte de candidature auprès de la commission électorale fédérale. Reste maintenant à savoir si son équipe de campagne, qui réunirait près de 200 personnes, sera en mesure de remplir les formalités indispensables pour qu'il puisse être candidat dans d'autres Etats, dans les délais impartis par la loi.

Sur les documents officiels, dévoilés par TMZ,  Kanye West se présente sous l’étiquette du Birthday Party, le nom de la formation politique qu’il a évoqué dans son interview au magazine "Forbes", le 8 juillet dernier. Un entretien surréaliste de quatre heures dont le contenu a surpris, voire choqué. 

Lire aussi

Alors que les observateurs l’imaginaient mordre sur l’électorat du démocrate Joe Biden, et donc d'une majorité de l'électoral noir, sa vision des questions de société semble bien plus proche de celle de la droite conservatrice et de Donald Trump, dont il avait vanté les mérites lors d'une visite mémorable à la Maison Blanche, avant de prendre ses distances avec l'actuel locataire de la Maison Blanche.

Converti au Christianisme en 2019, le rappeur âgé de 43 ans place de nombreuses propositions sous le contrôle du Tout-puissant. Il se dit notamment opposé à l’avortement et à la vaccination des enfants, et souhaite réinstaurer la prière obligatoire dans les écoles. Révélant avoir contracté le coronavirus au printemps, dont il a guéri depuis, il affirme le remède "est entre les mains de Dieu" et que "nous devons arrêter de faire toutes les choses qui le mettent en colère."

Il est crédité de 2% des intentions de vote

Preuve supplémentaire qu'il n'a pas abandonné ses ambitions présidentielles, Kanye West a posté ce vendredi matin un photomontage sur lequel il a rajouté son visage sur le célèbre Mont Rushmore, le sculpture monumentale qui représente les visages des présidents George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln. Et si certains doutaient encore, il a écrit pour seul commentaire : "2020"

Reste que même s'il parvenait à se présenter dans un maximum d'Etats, Kanye West ne semble pas en mesure de bouleverser le scrutin de novembre prochain. Dans un sondage national conduit par l’institut Redfield et Wilton, publié le week-end dernier, le rappeur enregistre 2% des intentions de vote, loin derrière Joe Biden (49%) et Donald Trump (38%), mais à égalité avec Joe Jorgensen, la candidate du parti libertarien. Le même sondage, réalisé sans lui, donne un point supplémentaire au président sortant. Et un autre à Joe Jorgensen.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent