Photo avec un iguane en Martinique : Karim Benzema verbalisé pour "capture et perturbation intentionnelle" d'un animal protégé

People

CARTON JAUNE - L'attaquant du Real Madrid Karim Benzema a été verbalisé par la justice martiniquaise après avoir posé avec un iguane lors de sa visite dans un parc naturel de la région en décembre dernier. L'animal appartient à une espèce protégée.

C'est une photo qui risque de lui coûter cher. Karim Benzema est dans le collimateur de la justice martiniquaise. Sa faute ? Avoir posé avec un iguane delicatissima lors de sa visite du Parc Naturel de Martinique, sur l’îlet Chancel en décembre dernier. Dans le cliché qu'il avait posté à l'époque sur son compte  Facebook, on peut voir l'attaquant du Real Madrid tenant le reptile dans ses mains, tout sourire. Seul problème : en Martinique, l'iguane des Petites Antilles est une espèce protégée. 

La star du ballon rond qu’il est n’est pas pour autant au-dessus des lois et il est tenu de les respecter- Louis Boutrin

Le président du Parc Naturel a donc déposé un procès-verbal à l’encontre du footballeur auprès du procureur de la République de Fort-de-France "pour capture et perturbation intentionnelle d’un spécimen d’iguana delicatissima, espèce protégée sur le territoire de la Martinique et a fortiori sur l’ilet Chancel", comme l'a précisé à l'AFP Louis Boutrin. "C'est une espèce "en voie de disparition voire d’extinction et qui fait l’objet de tout un dispositif de protection rigoureux". Au procureur à présent de décider quelles suites il compte donner à l'affaire. 

Louis Boutrin ne jete pas la pierre au footballeur autant. "Il ne faut pas incriminer davantage Karim Benzema, il sera toujours le bienvenu en Martinique mais nous lui disons de faire attention. La star du ballon rond qu’il est n’est pas pour autant au-dessus des lois et il est tenu de les respecter".

Lire aussi

En vidéo

Equipe de France : Reverra-t-on Karim Benzema en Bleu ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter