Karine Le Marchand veut ''de la fantaisie, du rire et du sexe''

Karine Le Marchand veut ''de la fantaisie, du rire et du sexe''

People
DirectLCI
CONFESSIONS – L'animatrice de ''L'Amour est dans le pré'', dont la 9e saison est en cours de préparation pour M6, a accordé une longue interview à ''Paris Match''. Elle y raconte sa difficile séparation avec Lilian Thuram et ses espoirs pour cette année.

Il n'y a pas que les agriculteurs qui ont besoin d'amour. Dans une longue interview accordée à Paris Match , en kiosque ce jeudi, Karine Le Marchand se confie sur ses relations passées et à venir avec les hommes. Dans les pages du magazine, celle qui se dit 'en pleine forme' revient tout d'abord sur sa douloureuse rupture avec Lilian Thuram. 'L'année passée a été violente. La trahison au “Grand Journal” d'une personne que j'ai aimée et l'intrusion dans ma vie privée de la presse people sont sans doute ce qui m'est arrivé de pire', explique-t-elle. De fait, après huit années de vie commune, la présentatrice de 'L'Amour est dans le pré' et l'ancien footballeur se sont séparé en septembre dernier. Dans la foulée, elle dépose plainte pour violence. Lui affirme dans l'émission de Canal+ que son ex-compagne a voulu lui soutirer de l'argent. Ambiance.

L'idée de cette séparation a germé alors que Karine Le Marchand était en train d'écrire L'Amour est tout prêt, un livre de conseils pour les célibataires co-écrit avec Alix Girod de l'Ain. Il y a alors eu chez elle ''une prise de conscience douloureuse mais salutaire''. Aujourd'hui, la présentatrice semble toutefois avoir tourné la page de la polémique et déclare : ''Mes histoires d'amour ont toutes contribué à me construire. Si c'était à refaire, je recommencerais''.

Il faut entretenir l'amour

En tout cas, le prochain qui le séduira n'aura pas intérêt à se reposer sur ses lauriers. ''Si l'amour n'est pas entretenu avec des attentions, des surprises, des projets communs, il s'étiole'', assure-t-elle. Le futur amoureux serait également bien inspiré de prendre des cours de cuisine : ''A la maison, l'atmosphère est très féminine [elle vit avec sa fille Alya et sa nièce Romane] et joyeuse. Personne ne se pointe dans la cuisine à 19 h59, les bras ballants, pour dire “Qu'est-ce qu'on mange ce soir”''

Enfin, celle qui confesse être ''incapable de minauder'' prévient : ''L'amour reste ma grande raison de vivre. Mais je veux de la fantaisie, du rire. Du sexe, aussi.'' On imagine que les 14 agriculteurs de la saison 9 de ''L'Amour est dans le pré'', dont les portraits ont été diffusés en janvier dernier sur M6, n'en attendent pas moins de leurs prétendantes au déménagement en zone rurale.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter