Mort de Karl Lagerfeld : Diane Kruger a "le cœur brisé d'être arrivée trop tard"

People
HOMMAGE - L'actrice allemande a salué la mémoire de son compatriote, mort ce mardi 19 février à l'âge de 85 ans, dans un touchant post Instagram. "Je ne peux pas te dire à quel point tu comptais pour moi", écrit celle qui devait lui présenter sa fille cette semaine.

Ils se connaissaient depuis plus de 25 ans. Diane Kruger a été l'une des premières personnalités à réagir à l'annonce du décès de Karl Lagarfeld, créateur de génie aux manettes des maisons Chanel, Fendi et Karl Lagerfeld. C'est avec un portrait noir et blanc du "Kaiser", indispensables lunettes noires et cheveux blancs en queue de cheval, que l'actrice allemande a rendu hommage à son ami. "Je ne peux pas te dire à quel point tu comptais pour moi et à quel point tu vas me manquer", écrit-elle.


"Je n'oublierai jamais ta gentillesse envers moi, tes rires, ton imagination", poursuit Diane Kruger qui raconte être "venue en France cette semaine pour [lui] présenter [sa] fille". "J'ai le cœur brisé d'être arrivée trop tard. Repose en paix, je t'adore", conclut-elle d'un emoji coeur. 

Il était comme un beau-père pour moiDiane Kruger à Vogue.com en 2010

Égerie du parfum "Allure" de Chanel en 1996 à l'âge de 16 ans seulement, l'ancien mannequin devenue actrice avait posé pour l'objectif de Karl Lagerfeld pour la campagne du sac Paris-Biarritz en 2007. Six ans plus tard, celle qui assistait à tous les défilés Chanel était à nouveau choisie pour représenter la branche beauté de la maison de couture française. "Il est l'une des personnes les plus cultivées que je connaisse", disait-elle du couturier en 2012 à Vogue. "Il est à la fois un ami et un voisin. Il est obsédé par Versailles et Marie-Antoinette. Quand j'ai eu le rôle de la reine (dans le film "Les Adieux à la reine", ndlr), il est le premier que j'ai appelé. J'ai marché jusqu'à chez lui et j'ai été le consulter pour m'inspirer", racontait-elle.

Deux ans plus tôt, elle assurait à Vogue.com que Karl Lagerfeld était "comme un beau-père". "Nous sommes très proches, on s'entend juste tellement bien". "Je le connais depuis que j'ai 16 ans, depuis mes débuts dans le mannequinat et il a toujours été tellement gentil. Nous deux, ça remonte. Les gens ont dit que j'étais sa muse mais je ne pense pas pouvoir m'appeler comme ça. Ce n'est pas comme ça que je vois notre relation", expliquait-elle. Un lien très fort entre les deux qu'elle transmettra sans aucun doute à sa fille.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La mort de Karl Lagerfeld

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter