Hospitalisée, l'actrice Kate Beckinsale publie des photos sur Instagram pour devancer les paparazzis

People

MALIGNE - La star britannique Kate Beckinsale a été hospitalisée samedi en raison d’un kyste douloureux. Après avoir repéré des paparazzis à la sortie de l’établissement, elle a décidé de publier ses propres photos sur sa page Instagram.

Les stars n’annoncent pas que des bonnes nouvelles sur Instagram. La comédienne Kate Beckinsale a révélé samedi avoir été hospitalisée en urgence, sans préciser la localisation de l’établissement. La star britannique de la saga fantastique "Underworld", 45 ans, a posté deux clichés sur sa page, suivie par plus de 2,5 millions d’abonnés. 

Sur le premier, on peut la voir un tube d’oxygène dans le nez, les traits crispés. Sur le second, elle tourne le dos à l'objectif, allongée sur son lit. "La rupture d’un kyste ovarien me fait souffrir et la morphine me fait pleurer", révèle-t-elle en légende. "Merci à tous ceux qui prennent soin de moi".

En réponse à l’un des nombreux commentaires publiés ces dernières heures, Kate Beckinsale révèle les raisons qui l’ont poussée à publier ces photos, prises par sa mère, qui l’a accompagnée à l’hôpital. "Je ne l’aurais pas fait si nous n’avions pas remarqué quelqu’un prenant une photo de moi en train de quitter l’hôpital dans un fauteuil roulant", explique-t-elle. Bref, la comédienne a préféré prendre de vitesse les paparazzis qui s’apprêtaient à vendre les clichés à la presse people. 

"Je préfère dire ce qui m’est arrivé que de devoir endurer des spéculations (sur sa santé – ndlr)", souligne la comédienne. "Ce n'est pas normal pour moi de poster ce genre de photo. Mais ce n’est pas normal d’être photographié dans des situations de vulnérabilité par des gens qu’on ne connaît pas", ajoute-t-elle avant d’adresser un message de soutien à "toutes les filles qui ont vécu une situation similaire ou pire."

Voir aussi

D’après le site Doctissimo, "un kyste ovarien est une petite grosseur contenant du liquide qui peut se développer au niveau de l'ovaire". Bénin, il peut nécessiter une intervention chirurgicale pour le retirer en cas de complication. En France, 45.000 femmes sont hospitalisées chaque année pour un kyste de l'ovaire et 32.000 sont opérées, selon le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter