Kate Moss lance la "Kate Moss Agency", sa fabrique de stars

Kate Moss lance la "Kate Moss Agency", sa fabrique de stars

BUSINESSWOMAN - Désormais chef d'entreprise, la top britannique souhaite se "concentrer sur la gestion de la carrière des gens, plutôt que sur la direction d'une agence de mannequin". "Je ne veux pas vraiment de gens beaux, je veux des gens qui sachent chanter, danser et jouer la comédie. Je veux créer des stars", explique-t-elle à Business of Fashion. Rien que ça.

En près de 30 ans, elle a défilé pour les plus grands, posé pour un nombre tel de campagnes qu'elle n'arrive pas à les compter et est devenue l'icône numéro un de l'industrie de la mode. Elle est d'ailleurs la seule des tops des années 1990 à figurer dans le dernier classement Forbes (13e avec des revenus estimés à 5 millions de dollars). On pourrait croire que cela suffit à son bonheur mais Kate Moss en veut toujours plus. Son "rêve", elle est en train de le réaliser. Le mannequin britannique de 42 ans a lancé sa propre agence, sobrement baptisée "Kate Moss Agency". Mais pas question pour elle de se borner au rôle traditionnel de l'agent. "Vous connaissez le film Gia ? Faye Dunaway y joue un agent. Je pourrais faire ça ! Mais je veux davantage me concentrer sur la gestion de la carrière des gens, plutôt que sur la direction d'une agence de mannequin", explique-t-elle dans le numéro d'octobre du magazine Business of Fashion.

"Je ne veux pas vraiment de gens beaux, je veux des gens qui sachent chanter, danser et jouer la comédie. Je veux créer des stars", affirme-t-elle. Avis aux candidats, le site de l'agence est déjà en ligne et un compte Instagram a également été activé. Kate Moss pourra compter dans un premier temps sur une petite équipe, dont fait partie son ancien agent Lucy Baxter. Les premiers talents seront d'abord présentés comme mannequins. Son annonce, faite alors que s'achève la Fashion Week de New York, permet de mieux comprendre le coup de tonnerre du début d'année.

La Brindille avait alors fait part de sa décision de quitter l'agence de ses débuts, Storm Models, qui l'a découverte à l'adolesence à l'aéroport JFK de New York. "C’est un truc d’adulte. J’avais envie de faire des choses qui allaient au-delà du mannequinat. Peu importe ce qu’on pouvait faire ensemble, j’étais toujours la petite Kate qu’ils ont connu quand j’avais 14 ans", souligne Kate Moss. "C’était comme quitter la maison. Je devais partir, et ils ont été très compréhensifs. Ils m’ont dit : "oui, il faut que tu partes maintenant, nous avons fait ce que nous pouvions". Je voulais déployer mes ailes", poursuit-elle. On lui souhaite un bon vol.

Business Of Fashion - Special Edition, October 2016 'Kate Moss Inc' Photography #nikolaivonbismarck Make up @kirstenpiggott Hair @jamesbrownhair #BOF #KateMoss #KateMossAgency

Une photo publiée par KMA (@katemossagency) le

En vidéo

Cara Delevingne comparée à Kate Moss : "Personne n'est comme elle"

Lire aussi

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      EN DIRECT - Israël/Palestine : l'Onu craint "une véritable guerre"

      Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

      Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

      Procès du meurtre d'Arthur Noyer : Nordahl Lelandais ne fera pas appel

      "On veut lui faire porter le chapeau", confie la sœur du tueur présumé d'Eric Masson

      Lire et commenter

      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.