"Keep calm and carry on" : le prince Albert se mue en conseiller conjugal pour le prince Harry

DirectLCI
LOVE IS IN THE AIR – Une actrice qui tombe amoureuse d’un prince ? L’histoire est familière pour le prince souverain monégasque. Il livre au magazine "People" les mots de sa mère Grace Kelly et son regard sur les relations à entretenir avec la presse.

Les deux hommes se connaissent bien. Et, entre têtes couronnées, tout conseil est bon à prendre. Le prince Albert II de Monaco est sorti de sa réserve pour glisser quelques conseils amoureux au prince Harry. Habituée aux couvertures de Paris Match, c’est dans les colonnes du magazine américain People qu’il partage son expérience. Et surtout celle de sa mère, Grace, qui, avant de devenir princesse, était une des figures du cinéma hollywoodien.


Un changement de statut qui pourrait bien être imminent pour Meghan Markle, star de la série Suits et compagne du prince Harry, alors que se multiplient les rumeurs de mariage. "Maman disait qu’être actrice vous prépare un peu. Cela vous familiarise un peu avec la presse. Mais la presse était beaucoup plus respectueuse à cette époque. La presse, en particulier les photographes, semble avoir changé", regrette le prince souverain.

Pistée par les paparazzi dès la révélation de leur idylle, Meghan Markle a également été rapidement victime de harcèlement en ligne et dans la vie, obligeant Kensington Palace à sortir de son habituel réserve et à se montrer menaçant. La clé du bonheur ? La technique de la carotte – une expression pas très princière, certes, mais qui a le mérite d’être imagée. "Maman nous a appris à tout faire pour protéger notre vie privée. Mais il faut aussi affronter la presse à un moment", explique le prince Albert, se remémorant les vacances en famille.

Tôt ou tard, elle va devoir faire face à l’attaque de plein fouetLe prince Albert dans People

"Le premier jour, on offrait une heure aux photographes. On leur laissait cette heure et en échange, ils nous laissaient vivre notre vie pendant notre séjour", se souvient-il. Il poursuit : "Leur donner un peu semblant fonctionner à l’époque. Peut-être que ce sera toujours le cas". C’est également la méthode employée par Kate et William au sujet de leurs enfants. Distiller quelques photos de leurs enfants George et Charlotte par-ci par-là afin de s’offrir une paix royale.


Un défi d’autant plus grand qu’il s’agit de la famille royale britannique, "la plus scrutée par la presse". Le fait d’intégrer quelqu’un au cercle royal, de jouer avec la presse et de maîtriser le protocole "est très difficile". Mais, jusqu’ici, tout va bien pour Meghan et Harry, qui "semblent très bien s’en sortir jusqu’à présent", estime le prince Albert. Mais le plus dur reste à venir. "Tôt ou tard, elle va devoir faire face à l’attaque de plein fouet", avance-t-il. Son ultime conseil ? L’expression britannique "Keep calm and carry on", "restez calmes et avancez". On prend bonne note.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter