L'ancien manager de Stan Lee arrêté pour abus de faiblesse, vol et séquestration

People

JUSTICE - Keya Morgan est soupçonné d'avoir tenté d'escroquer le père des comics Marvel, décédé en novembre dernier à l'âge de 95 ans. Les autorités l'accusent notamment d'avoir encaissé 262.000 dollars qui revenait au nonagénaire après une séance de dédicaces.

Ils posaient tout sourire lors de l'avant-première du film "Avengers : Infinity War" en mai 2018. Stan Lee ne se déplaçait jamais sans son ancien manager et bras droit Keya Morgan. Une relation de confiance en réalité trouble qui fait aujourd'hui l'objet de poursuites judiciaires. L'homme de 43 ans a été arrêté samedi dans l'Arizona pour abus sur personne âgée, vol et séquestration perpétrés à l'encontre du père des comics Marvel, décédé en novembre dernier à l'âge de 95 ans.

L'enquête sur des abus le concernant avait commencé en mars 2018, précise l'AFP. La fortune du nonagénaire s'élevait à 50 millions de dollars mais n'était pas protégée des "opportunistes qui pouvaient s'immiscer dans sa vie et en prendre le contrôle", peut-on lire dans le communiqué des autorités relayé par People.

Sa caution fixée à 300.000 dollars

"Morgan a exercé son contrôle et son influence sur Lee", poursuit le texte. L'ancien manager est ainsi soupçonné d'avoir mis en place "une vaste escroquerie" qui avait pour but de profiter de la relation qu'il entretenait avec le créateur des Avengers. La police de Los Angeles l'avait déjà interpellé en juin 2018 pour des appels mensongers au numéro d'urgence 911 dans lesquels il affirmait que la vie de Stan Lee était en danger. 

Les autorités parlent d'une tactique pour "tromper Stan Lee et lui faire croire qu'il était en danger et avait besoin de quitter sa maison de Hollywood Hills pour un appartement plus sécurisé de Beverly Hills où Morgan avait le contrôle sur lui".

Voir aussi

Les enquêteurs accusent également Keya Morgan de vol, notamment lors de séances de signature d'autographes ayant rapporté 262.000 dollars qui ne sont jamais arrivés sur le compte en banque de Stan Lee. Sa caution a été fixée à 300.000 dollars. 

L'an dernier déjà, l'ancien avocat de Stan Lee, Tom Lallas, avait demandé une injonction d'éloignement contre le manager alors que son client montrait des signes de perte de mémoire à court terme et d'altération du jugement. A l'époque, Keya Morgan s'était défendu auprès de TMZ en affirmant avoir "pris grand soin" de son patron et en dénonçant de "fausses accusations". Il a à nouveau invoqué la présomption d'innocence ce week-end. "M. Morgan n'a jamais profité de M. Stan Lee de quelque façon que ce soit", a assuré son avocat dans un communiqué. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter