Kim Kardashian, le nouveau poil à gratter du système judiciaire américain

People

ETATS-UNIS - La semaine dernière, une intervention de Kim Kardashian a permis de faire libérer un nouveau détenu condamné à la prison à vie. La star de télé-réalité, qui a repris ses études de droit il y a un an, n'en finit plus de jouer les justicières.

Sous ses airs de bimbo, elle est devenue l'une des femmes les plus influentes des Etats-Unis. Kim Kardashian a encore démontré la semaine dernière qu'elle pesait désormais dans le monde de la justice américaine en participant à la libération d’un condamné à la prison à vie, Momolu Stewart, relâché après  23 ans d’emprisonnement. Accusé à 16 ans du meurtre d'un homme lors d'une fusillade, il avait été jugé comme un adulte et aurait dû passer le reste de sa vie derrière les barreaux.  Sa bonne fée ? Kim Kardashian West, qui a soutenu sa demande de remise en liberté en écrivant au juge chargé de son dossier. 

Mais c'est loin d'être la première fois que la femme de Kanye West s'engage personnellement pour libérer des détenus, le soutien à des "oubliés" du système judiciaire américain étant devenu récurrent ces derniers mois chez la starlette devenue célèbre grâce à une sex-tape en 2007. Début octobre ainsi, l’influenceuse digitale avait volé à la rescousse d’un autre condamné à perpétuité plaidant son innocence, Brendan Dassey - l’un des visages de la série-documentaire de Netflix "Making a Murderer" -, en adressant à ses 62 millions d'abonnés sur Twitter un message relayant la pétition appelant le gouverneur de l'État du Wisconsin à le gracier. En vain cette fois-ci.

On se souvient aussi, notamment, qu'elle n’avait pas hésité en mai 2018 à jouer de ses contacts personnels avec la fille du président américain, Ivanka Trump, afin de fouler le tapis du bureau ovale et plaider la cause d’Alice Johnson, alors incarcérée depuis 21 ans pour une infraction mineure. Résultat ? La citoyenne américaine de 63 ans avait été graciée une semaine à peine après la rencontre de la star de télé-réalité avec Donald Trump. 

La justice, une cause défendue de père en fille

Le monde judiciaire est un univers aussi familier que celui des cosmétiques pour la femme d’affaires. Elle est en effet la fille de l’avocat Robert Kardashian, célèbre pour être parvenu à faire acquitter dans les années 90 l’ancien joueur de football américain O.J Simpson, accusé du meurtre de sa femme. Plus de 24 ans après cette retentissante affaire, elle suit les traces de son père en reprenant des études de droit. Déterminée à passer le barreau de Californie en 2022, la starlette avait révélé ses nouvelles ambitions à ses 134 millions d'abonnés sur Instagram au printemps 2019 en expliquant qu'elle suivait un stage au sein d'un cabinet d'avocats. 

Son but affiché ? Reformer le système de justice de l'Oncle Sam et mener une croisade contre les erreurs judiciaires dont sont victimes de nombreux Américains. "Je me suis dit que je voulais me battre pour les gens qui ont payé leur dette envers la société", confiait-elle en mai dernier au magazine Vogue, dont elle a faisait la Une pour annoncer sa stupéfiante reconversion.  

Sous le feu de réactions virulentes sur les réseaux sociaux, la fille de Kris Jenner avait ensuite vigoureusement défendu son choix. "L'année dernière, je me suis inscrite au barreau de Californie pour étudier le droit (…) J’ai vu certains commentaires de personnes affirmant que c’était mon privilège ou mon argent qui me permettait de venir ici, mais ce n’est pas le cas", avait-elle écrit sur Instagram, mettant en avant ses sacrifices personnels. "Pour ceux qui croient que c’est la solution de facilité, ce n’est pas le cas. Je passe mes weekends loin de mes enfants pendant que je lis et que j'étudie, avait-elle souligné. Je travaille toute la journée, couche mes enfants et passe mes nuits à étudier. Il y a des moments où je me sens dépassée et j’ai l’impression que je ne peux pas y arriver mais je reçois les encouragements dont j’ai besoin de la part des personnes qui me soutiennent".

Lire aussi

Un futur documentaire sur le système judiciaire

Investie dans son projet de nouvelle carrière juridique, Kim Kardashian a annoncé cet été préparer un documentaire. "Nous avons filmé un documentaire sur lequel je travaille qui sera diffusé sur Oxygen et j’espère que vous en apprendrez plus sur le système judiciaire américain", avait-elle expliqué en légende d'un post Instagram où elle posait tout sourire avec des détenus habillés avec la fameuse tenue orange propre aux prisonniers américains.

"Kim Kardashian West : The Justice Project " illustrera la nouvelle lutte bien réelle de la star de télé-réalité pour les détenus américains condamnés à tort selon elle. "J’ai rencontré tellement de gens extraordinaires, j’ai tellement hâte de partager leurs histoires avec vous", s'était enthousiasmée l'avocate en devenir. Qui semble bien en passe de se décoller définitivement de son image de bimbo.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter