Clémence de "Koh Lanta" se confie sur sa tumeur : "Les médecins ne savent pas comment ça peut évoluer"

People

COUP DUR - Candidate emblématique de "Koh Lanta", Clémence Castel publie cette semaine un livre baptisé "Aller jusqu’au bout". Un ouvrage dans lequel elle revient sur ses soucis de santé qu'elle connaît depuis sa deuxième grossesse.

C'est une battante. Dans tous les sens du terme. Seule candidate à avoir remporté deux fois "Koh Lanta" (la première fois à tout juste 20 ans et la seconde treize ans plus tard), Clémence Castel publie ce mercredi 13 mars "Aller jusqu’au bout", un livre dans lequel elle donne des conseils pour avancer dans la vie sereinement malgré les difficultés. Maman de deux petits garçons, Louis 8 ans et Marin 4 ans, elle en profite également pour revenir sur les gros soucis de santé qui lui sont tombés dessus lors de sa deuxième grossesse.  

"J’ai eu une tumeur hormono-dépendante. J’ai eu deux grossesses très rapprochées et ça a fait qu’une tumeur a poussé. Elle était grosse comme une balle de tennis", confiait déjà Clémence Castel l'an dernier dans une interview à Purepeople. "Ça a vraiment grossi à la fin de ma deuxième grossesse, ce qui a empêché le passage de la tête du bébé. J’ai eu une césarienne et comme c’est lié aux hormones, on m’a conseillé de ne pas faire un autre enfant".

Lire aussi

En vidéo

VIDÉO - L'interview "Aventurier" de Denis Brogniart

J’ai une petite épée de Damoclès sur la tête, mais je n’ai aucune douleur, je ne prends pas de traitement et je vis normalement- Clémence Castel

Si aujourd'hui la compagne de l'ex-Star Académicien Mathieu Johann va bien, elle a expliqué à "Télé Star" commet elle vivait au quotidien avec la maladie. "Je peux toujours m’apitoyer sur mon sort mais je préfère me dire que j’en ai deux en bonne santé et que j’ai échappé au pire", admet la jeune femme âgée de 34 ans. "Les médecins ne savent pas comment ça peut évoluer. J’ai une petite épée de Damoclès sur la tête, mais je n’ai aucune douleur, je ne prends pas de traitement et je vis normalement".  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter