Kris Jenner accusée de harcèlement sexuel par son ex-garde du corps

Kris Jenner réfute les accusations de harcèlement sexuel portées contre elle.
People

SCANDALE - La mère de Kim Kardashian aurait eu un comportement déplacé envers Marc McWilliams, son ex-garde du corps. Des allégations qu'elle réfute en bloc.

Elle se retrouve au cœur d'un scandale. Kris Jenner est accusée par Marc McWilliams, un de ses anciens garde du corps, de harcèlement sexuel. L'homme âgé de 64 ans a déposé une plainte contre la chef du clan Kardashian. Il affirme avoir reçu de nombreuses "avances sexuelles non désirées et ce, de façon régulière, et d’autres formes de harcèlement", ainsi que des commentaires "ouvertement sexuels sur son apparence physique, ses activités sexuelles et des commentaires suggérant qu’il a des relations sexuelles et des commentaires à propos d’autres employés". 

Marc McWilliams qui a commencé à travailler en 2017 pour la mère de Kourtney, Kim, Khloé Kardashian, Kendall et Kylie Jenner explique que celle-ci faisait en sorte d'être en contact avec lui, allant jusqu'à le masser ou poser ses mains sur son entrejambe, et ce sans son consentement. US Weekly rapporte que Kris Jenner aurait également eu des propos "sexistes, racistes, homophobes et autrement discriminatoires à son égard et à ses collègues".

Lire aussi

De son côté Kris Jenner refute en bloc ces accusations. Son avocat a fait savoir à The Blast que la mère de famille n'avait eu que très peu de rapports avec Marc McWilliams. "Il travaillait hors de la maison et n’est jamais rentré chez Kris", explique l'avocat qui rajoute que le garde du corps a été licencié en septembre 2018 "après avoir été surpris à dormir dans sa voiture à plusieurs reprises alors qu’il devait travailler". "Le garde n’a jamais porté plainte contre son employée, jusqu’à ces frivoles accusations", a-t-il conclu. Kris Jenner et sa fille Kourtney Kardashian, dont Marc McWilliams avait également assuré la sécurité,  ont annoncé au Daily Mail qu'elles comptaient le poursuivre à leur tour.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

EN DIRECT - Minute de silence et brassards noirs, le monde du sport rend aussi hommage à l'enseignant tué

EN DIRECT - Covid-19 : "Le confinement n'est pas une solution", estime l'épidémiologiste Catherine Hill

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent