"Je n'ai jamais vraiment quitté la télévision" : le héros de "Parker Lewis", en visite à Paris ce week-end, nous raconte sa nouvelle vie

People
DirectLCI
INTERVIEW – Il va retrouver ce week-end Jerry, Mikey, sa sœur Shelly et Kubiac lors du salon Paris Manga & Sci-Fi Show. Avant de s’envoler pour ses premières retrouvailles collectives en 25 ans avec ses anciens partenaires, Corin Nemec a partagé avec LCI les souvenirs d’une série tombée dans l'oubli aux Etats-Unis, mais méga culte en France.

La synchronisation de nos montres n'était pas tout à fait bonne. "Désolé, je n'ai pas vu l'heure passer. On peut se rappeler dans 10 minutes ?", s'excuse platement Corin Nemec. On a attendu 25 ans pour pouvoir échanger quelques mots avec l'idole de toute une génération. Alors quelques minutes de plus, ce n'est franchement pas grand-chose. La star de "Parker Lewis ne perd jamais" fêtera ses 47 ans le 5 novembre mais a toujours les mêmes traits juvéniles. Seule la coiffure a changé. "On appelle ça une Pompadour et ça prenait environ 45 minutes tous les matins. C'était vraiment drôle ! Pour la troisième saison, ils ont dégonflé ma coupe donc ça ne prenait vraiment rien comme temps pour me coiffer", se souvient-il.

Corin Nemec lors de notre session Skype, mercredi 26 septembre 2018.

25 ans plus tard, c'est toujours avec le même sourire qu'il parle de ce loser magnifique à la bande de potes marginale qu'il a incarné pendant trois ans au début des années 1990. "La série a eu pas mal de succès aux Etats-Unis puis la FOX a été vendue à Rupert Murdoch" avant le début de la troisième saison, précipitant sa perte selon lui. "Les nouveaux dirigeants de la chaîne ont voulu rendre le programme un peu plus comme "Beverly Hills". Ils ont ruiné notre format, se sont débarrassés de certains personnages et notre fanbase a plongé aux Etats-Unis. On s'attendait à l'annulation de la série après tous les changements qu'on nous avait imposés. Je pense qu'on aurait continué plus longtemps si on nous avait laissé faire la même chose", estime-t-il.

Je n’ai appris l’énorme succès de la série en France qu’au milieu des années 2000 quand j’ai commencé à venir ici pour des conventionsCorin Nemec a été "très étonné" de l'accueil du public français

Mais de l'autre côté de l'Atlantique, "Parker Lewis" est multi-rediffusée sur différentes chaînes et continue à bercer les générations. "Je n’ai appris l’énorme succès de la série en France qu’au milieu des années 2000 quand j’ai commencé à venir ici pour des conventions. J’étais très étonné parce qu’aux Etats-Unis, la série n’a pas eu un tel retour", raconte Corin Nemec. Ce week-end des 20 et 21 octobre, il participe au salon Paris Manga & Sci-Fi Show à la Porte de Versailles, qui sera le lieu de la première vraie réunion du cast principal. "On ne s'est jamais vraiment retrouvé tous ensemble depuis la fin de la série", confirme-t-il. A ses côtés ? Billy Jane (Mikey Randall), Troy Slaten (Jerry Steiner), Maïa Brewton (Shelly Lewis) et l'incomparable Abraham Benrubi (Larry Kubiac). Un évènement pour les nostalgiques des années 90 qui devrait attirer du monde. 

"Je pense que Kubiac sera la star parce que tout le monde l'adore. Ce personnage était tellement drôle, avec ses expressions du visage, le fait qu’il mangeait tout le temps. C’était un peu la brute de l’école qui avait quand même un fort capital sympathie", souligne-t-il. Et d'ajouter : "Beaucoup voudront vérifier s'il est aussi grand qu'on l'imagine. Et je peux vous dire qu'il l'est ! Il fait 2,01 mètres et pèse 167 kilos. C'est un géant". Entre deux séances d'autographes et des sessions photos, les acteurs viendront sur scène partager leurs meilleurs souvenirs de tournage. Corin Nemec nous livre déjà le sien. "L'un de nos réalisateurs n'a pas pu venir travailler un jour parce qu'il avait été arrêté la veille pour conduite en état d'ivresse. Quand il est revenu, j'ai demandé à ce qu'on reconstruise, dans la zone où se trouvaient ses écrans de contrôle, la prison qu'on avait utilisée la semaine précédente. Il a donc dû nous diriger depuis une fausse cellule. Nous en rions encore aujourd'hui", s'amuse-t-il.

Ce sera un soulagement quand je serai de retour dans une sérieCorin Nemec

Aujourd'hui, Corin Nemec vit au Texas et se rend à Los Angeles pour le travail. "Je n'ai jamais vraiment quitté la télévision", nous dit-il. Vous l'avez peut-être aperçu dans les séries "Stargate SG-1" et "Supernatural" ou dans l'un des nombreux téléfilms qu'il a tournés ces derniers années ("Ils sont généralement diffusés sur TF1, ce qui est génial", glisse-t-il avec fierté) .  ll en débutera un nouveau dès la semaine prochaine pour la chaîne Lifetime et sera bientôt à l'affiche de "Rottentail", un film "inspiré d'un comics dans lequel un scientifique devient un être mi-homme mi-lapin, après avoir été mordu par un lapin génétiquement modifié dans un laboratoire militaire". 

Mais retrouver un rôle récurrent dans une série "serait l'idéal" pour lui. "Il n’y a pas meilleur job pour un acteur, vous savez quel sera votre emploi du temps. Surtout pour moi, qui suis dans cette industrie depuis que j’ai 12 ans, ce sera un soulagement quand je serai de retour dans une série. J’ai hâte", lâche-t-il. A l'heure où Hollywood enchaîne les reboots, Corin Nemec ne serait pas contre un retour de Parker Lewis. Avec ou sans lui ? Il ne nous l'a pas précisé. Il nous dit en revanche en avoir discuté avec Lon Diamond, l'un des créateurs du show. "Je lui ai dit que ce serait vraiment génial de le faire. Ce ne serait plus "Parker Lewis ne perd jamais" mais "Parker Lewis ne gagne jamais" et tout se passerait mal pour lui. Tous les autres auraient réussi dans la vie, sauf lui. Je pense que cette intrigue inversée serait très drôle", nous explique-t-il.

Si on faisait un reboot, je pense que ce serait hilarant que Jerry soit aussi avocatCorin Nemec à propos du personnage de Troy Slaten, aujourd'hui avocat spécialiste en droit pénal

Il a même pensé à ses petits camarades. "Troy Slaten est désormais avocat spécialisé en droit pénal et ça a du sens parce que c'est ce que serait devenu Jerry de toute façon. Et bizarrement, si on faisait un reboot, je pense que ce serait hilarant que Jerry soit aussi avocat. Il serait l'avocat de Parker qu'il essaierait de libérer de prison en sortant les preuves de son manteau magique". Corin Nemec, resté très proche de Troy Slaten ces 25 dernières années, confie que ce dernier lui "a écrit tellement de fois à propos de ce voyage" à Paris. Alors aux fans français qui les attendent de pied ferme ce week-end, il dit déjà "merci pour toute leur gentillesse et l'amour qu'ils ont donné au show pendant toutes ses années. Merci d'avoir en quelques sorte intégré "Parker Lewis" à la pop culture française." Et de conclure : "C’est très excitant pour moi de revenir avec tout le groupe et de profiter de ce moment tous ensemble. Ça va être une expérience incroyable pour tout le monde, je le garantis. Amenez vos amis !" Le message est passé. 

Paris Manga & Sci-Fi Show

du 20 au 21 octobre 2018

Toutes les informations sur le site de l'évènement

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter