Kevin Spacey inculpé d'agression sexuelle mais laissé libre sous caution

People

Toute L'info sur

Kevin Spacey, un autre scandale sexuel à Hollywood

JUSTICE - L'acteur américain était convoqué ce lundi 7 janvier par un juge de Nantucket, dans le Massachusetts, pour répondre de l'agression sexuelle d'un jeune homme de 18 ans en 2016. Il a été inculpé, mais laissé libre sous caution.

Les caméras étaient nombreuses à l'attendre. Kevin Spacey, qui n'est apparu que très rarement en public depuis la multiplication d'accusations d'agression sexuelle à son encontre l'an dernier, s'est présenté devant un juge du tribunal de Nantucket, dans le Massachusetts.  Il avait demandé à se faire représenter par ses avocats mais sa requête avait été refusée. 

Lors d'une courte audience au cours de laquelle le comédien ne s'est pas exprimé, mais a plaidé non coupable comme cela avait été annoncée, le juge lui a signifié son son inculpation pour l'agression sexuelle d'un jeune homme de 18 ans en 2016, mais l'a laissé libre sous caution. Des faits qui pourraient lui valoir cinq ans de prison dans cet Etat de l'Est des Etats-Unis.

L'acteur de 59 ans avait indiqué dans une lettre au juge qu'il entendait plaider non coupable. Sa victime présumée affirme qu'il lui a mis la main dans le pantalon à plusieurs reprises et lui a saisi le sexe alors qu'ils discutaient dans un restaurant de la station balnéaire huppée de Nantucket. La scène aurait été filmée via Snapchat et la vidéo serait désormais en possession des enquêteurs, selon des détails de la plainte qui ont filtré dans la presse. 

Des enquêtes ouvertes à Londres et Los Angeles

L'inculpation formelle de Kevin Spacey intervient plus de 13 mois après le dépôt de la plainte et constitue une nouvelle étape pour le mouvement #MeToo, après la condamnation de l'acteur Bill Cosby et l'inculpation du producteur Harvey Weinstein. Deux autres enquêtes sont aussi en cours à Los Angeles et Londres, où l'acteur a été le directeur artistique de l'un des plus prestigieux théâtres de la capitale britannique, The Old Vic, de 2004 à 2015. 

Lire aussi

Kevin Spacey a fait preuve d'un drôle de sens du timing ces dernières semaines, publiant une étrange vidéo le jour-même où a été annoncée sa possible inculpation. L'acteur y retrouvait Frank Underwood, son personnage dans "House of Cards" dont il a été limogé, et y distillait un discours à lecture multiple. "Si je n'ai pas payé pour les choses que nous savons tous les deux que 

j'ai faites, je ne vais certainement pas payer pour les choses que je n'ai pas faites", assurait-il notamment. Une prise de parole qu'il n'a depuis pas expliquée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter