L'actrice Lucie Lucas, héroïne de la série "Clem", révèle avoir été violée dans un texte poignant

Lucie Lucas
People

CONFESSIONS - Lucie Lucas a expliqué dans un poignant message publié sur Instagram avoir été victime d'un viol durant sa jeunesse et de pressions au cours de sa carrière d'actrice et de mannequin. A l'occasion de la marche contre les violences faites aux femmes, la star de la série Clem a décidé de parler.

Lucie Lucas brise le silence. L'actrice, héroïne de la série "Clem", a déclaré sur son compte Instagram avoir été victime d'un viol au cours de sa jeunesse. Samedi 23 novembre, à deux jours de la journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, la comédienne a décidé de partager ces blessures qui ont marqué sa vie. "J'aimais secrètement ce garçon de deux ans de plus que moi, écrit Lucie Lucas, qui ne dévoile pas l'identité de l'homme qui l'aurait violée. Je n'ai pas aimé qu'il s'en aperçoive et me viole dans sa cave quand je pleurais toutes les larmes de mon corps en disant non mais que je ne criais pas ni ne me débattais pour épargner ma mère qui attendait dans sa voiture à quelques mètres de là que je finisse mes 'adieux romantiques'."

Consciente de l'impact de son message et des vives réactions des internautes, Lucie Lucas a tenu à détailler sa démarche. "Je ne souhaite pas de tribunal populaire, en ce qui me concerne je ne souhaite pas de tribunal du tout. Adèle (ndlr : Haenel, actrice qui a dévoilé avait été victime de harcèlement et attouchements sexuels entre 12 et 15 ans) a raison, il n'y a pas de monstres. Mais il y a une société qui doit se réveiller, avec tous ses individus, et tendre vers le respect et l'épanouissement de chacun dans l'équité et la justice", écrit-elle encore sur Instagram.

En vidéo

Violences contre les femmes : une marche historique

Elle n'en avait jamais parlé publiquement

Lucie Lucas liste les agressions sexuelles et pressions subies de sa plus tendre enfance, dans la cour de récréation, à ses débuts de mannequin et comédienne. Elle évoque notamment le jour où un réalisateur lui aurait fait "du chantage" pour qu'elle accepte de tourner une scène de nu, lui "faisant croire que mon postérieur ne serait vu que de loin". Âgée de 33 ans et mariée à Adrien, son amour d'enfance qu'elle a rencontré à l'âge de 13 ans, la maman de trois enfants n'avait jamais évoqué publiquement les violences qu'elle aurait subies.

Lire aussi

Samedi 23 novembre, le collectif "Nous Toutes" organisait une marche pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes dans la société qui aurait rassemblé 100 000 participants selon le collectif #NousToutes. Ce défilé s'inscrit dans un contexte extrêmement tendu : dans l'attente des conclusions du Grenelle sur les violences faites aux femmes et alors même que le décompte macabre des féminicides ne cesse d'augmenter.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter