L'improbable collaboration entre le prince Charles et deux créateurs de mode punk

People

PITTORESQUE - Le prince Charles met un pied dans le monde de la mode écolo grâce à une coopération audacieuse avec le duo de stylistes Vin + Omi, présentée ce mardi à la Fashion Week de Londres. Comment est née cette union à la pointe de la mode ?

Le prince Charles est connu pour son élégance "so British", mais aussi pour son amour de l'écologie. Il peut désormais mélanger ses deux passions en collaborant avec le duo de stylistes Vin + Omi. Le premier est britannique, le second originaire de Singapour. Le fruit de leur travail artistique écolo-royal est présenté ce mardi soir au prestigieux Savoy Hotel, au cœur de Londres, en marge de la Fashion Week. 

Un rendez-vous survenu l’année dernière a donné naissance à cette audacieuse collaboration entre le fils de la Reine d’Angleterre et les deux stylistes autoproclamé "très punks". "Nous discutions des différentes plantes sur lesquelles nous faisions des recherches, comme les orties, le raifort ou le cerfeuil sauvage et il nous a dit : "J'ai plein d'orties à Highgrove House (ndlr : la résidence de campagne du prince Charles), pourquoi ne pas venir les prendre ?", a raconté à l'AFP Vin, le styliste britannique.

C'est une union très bizarre- Vin, le styliste du duo Vin + Omi

Ni une ni deux, le prince Charles leur a donc donné les orties de son jardin, signant ainsi une alliance insolite entre la royauté traditionnelle et la mode punk décalée. "C'est une union très bizarre", reconnait Vin.

Manteau d’ortie élégant créé avec plusieurs milliers de plants d’orties ou bijoux en bois provenant de la propriété du prince Charles devaient défiler sur le podium devant un public averti de la Fashion Week de Londres ce mardi soir.

Alchimie environnementale

La question environnementale est le point commun entre ces deux mondes aux antipodes. "On ne penserait pas qu'un futur roi d'Angleterre s'intéresserait à ces questions" mais en réalité, "les discussions sur l'environnement le captivent", assure le styliste singapourien. 

Lutter contre le gaspillage environnemental avec créativité, c’est le défi relevé par ce désormais trio improbable. Et tout le monde met la main à la pâte, en particulier le jardinier en chef de Highgrove House, située dans le Gloucestershire au sud-ouest de l’Angleterre. Avec le professionnel à la main verte du Prince Charles, le duo de stylistes tente aussi de travailler artistiquement d'autres éléments du parc voués à être jetés, comme des sacs à végétaux ou des pots de fleurs.

A noter que le Victoria and Albert Museum, grand musée d'art et de design de Londres, compte acquérir certains des fruits de ce métissage écolo-royal pour enrichir sa collection permanente consacrée à la mode durable.

Lire et commenter