"L'Incroyable famille Kardashian" : nouvel extrait sur l’agression de Kim à Paris, et si c’était le teasing de trop ?

People
MÉDIATISATION – Annoncé à grand renfort de promotion et diffusé dimanche soir, le nouvel épisode de "L’Incroyable Famille Kardashian" devait se centrer sur le braquage dont a été victime sa starlette à Paris en octobre dernier. Mais les téléspectateurs américains n'ont eu droit qu'à un extrait de son témoignage après 40 minutes d'attente. Un nouveau coup de com’ bien orchestré qui joue franchement sur nos nerfs.

Diffusera, diffusera pas ? Quelques jours après l'agression dont elle a été victime à Paris le 3 octobre dernier, l'entourage de Kim Kardashian avait répété que les caméras de  "L'Incroyable Famille Kardashian" ne tournaient pas à ce moment-là et que le braquage ne figurerait pas dans son émission de téléréalité. Alors la surprise fut grande quand, trois mois plus tard, E! a publié un premier extrait de la 13e saison du show dans lequel la jeune femme de 36 ans relatait son expérience traumatisante.

Kim Kardashian, en larmes, y racontait à ses soeurs Khloé et Kourtney la peur de se faire tirer dans le dos. "Il n'y avait pas moyen de sortir, ça me bouleverse tellement rien que d'y penser", détaillait-elle avec effroi. Un extrait repris par de nombreux médias aux quatre coins du globe car c'était la première fois que la starlette s'exprimait sur le sujet. Et c'est évidemment là-dessus que la chaîne E! a capitalisé pour faire la promotion de la nouvelle saison, dont le premier épisode n'a été diffusé que dimanche soir aux Etats-Unis. Soit deux mois après le partage de ce passage glaçant.

Ils m'ont traînée dans le hall, en haut des escaliers. C'est là que j'ai vu l'arme.Kim Kardashian

Habituée depuis une dizaine d'années à documenter scrupuleusement chaque épisode de sa vie, "L'Incroyable Famille Kardashian" expose désormais sa fragilité. Et tire un peu trop sur la corde. "Ma carrière, c'est d'être vulnérable et de partager ma vie avec les gens", "être sous le regard du public c'est assez fou, c'est beaucoup de pression", clament Khloé Kardashian et Kendall Jenner dans la séquence d'ouverture de l'épisode avant que ne soit évoquée l'attaque de Kim Kardashian. "Si l'ascenseur ne s'ouvre pas à temps, je suis foutue", explique cette dernière dans un extrait de la même séquence diffusée en janvier.

Alors on se dit que l'épisode en question va nous livrer le témoignage face caméra que E! nous vend depuis des semaines. Que nenni. Il faut attendre la toute fin pour avoir droit à un autre extrait, "exclusif" bien sûr. "Ils m'ont demandé de l'argent, je leur ai dit que je n'en avais pas", explique une Kim Kardashian très calme face caméra. "Ils m'ont traînée dans le hall, en haut des escaliers. C'est là que j'ai vu l'arme. Je regardais l'arme, puis je regardais en bas de l'escalier", poursuit-elle. 

En vidéo

VIDEO - Reconstitution en 3D du braquage de Kim Kardashian

E! se targue d'avoir "la version de l'histoire comme seule Kim peut la raconter"

Elle enchaîne face à ses soeurs : "Je n'ai qu'une seconde dans ma tête pour prendre une décision rapide : est-ce que je vais courir dans les escaliers et recevoir une balle dans le dos (...) ou est-ce que j'y arrive et ils ne me tirent pas dessus, mais si l'ascenseur ne s'ouvre pas à temps ou si la porte des escaliers est verrouillée, je suis foutue. Il n'y a aucun moyen de sortir". Puis E! se moque gentiment du téléspectateur en lui donnant rendez-vous la semaine prochaine pour "ne pas manquer l'épisode dont tout le monde parlera".

Pour faire monter la sauce davantage - si c'était possible - la chaîne s'est chargée de mettre en ligne une autre bande-annonce dans laquelle Kim Kardashian se dit "persuadée qu'on va lui tirer dans la tête". "Ils m'ont mis du scotch sur la bouche et je les ai suppliés de me laisser vivre parce que j'avais une famille", dit-elle encore. E! se targue d'avoir "la version de l'histoire comme seule Kim peut la raconter". Or la version des faits de la demoiselle, extraite de ses PV d'audition, a depuis déjà plusieurs semaines été publiée par les médias français. Un moyen pour le clan de reprendre la main sur la médiatisation du dossier. Et à leur patron de s'assurer des audiences historiques.

En vidéo

Braquage Kim Kardashian : les images exclusives

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Kim Kardashian braquée à Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter