La cantatrice Montserrat Caballe mise en examen pour fraude fiscale

La cantatrice Montserrat Caballe mise en examen pour fraude fiscale

DirectLCI
JUSTICE - La chanteuse lyrique est accusée de ne pas avoir déclaré aux impôts la rondelette somme de 500 000 euros, qui ont été payés à une entreprise située dans la Principauté d'Andorre.

La soprano espagnole Monsterrat Caballe a été mise en examen mardi à Barcelone pour une fraude fiscale présumée portant sur un demi-million d’euros tirés de tournées internationales et détournés au travers d’une société en Andorre, ont indiqué deux sources judiciaires.

La célèbre chanteuse d’opéra, âgée de 81 ans, "devra comparaître devant un juge le 9 mai”, a expliqué une source du Parquet de Barcelone. "Nous avons déposé une plainte la semaine dernière, qui a été admise aujourd’hui", a-t-elle précisé. Une source du Tribunal supérieur de justice de Catalogne a confirmé qu’une "plainte pour un délit à l’encontre du Trésor public" avait été déposée contre Montserrat Caballe, qui "devra comparaître" devant un juge.

Des fonds détournés à Andorre

Selon le Parquet de Barcelone, Montserrat Caballe a demandé "en 2010 que plusieurs concerts qu’elle avait faits à l’étranger soient payés à une entreprise située en Andorre, comme si elle-même y résidait alors qu’elle habitait à Barcelone". "Nous estimons qu’elle a a détourné 500 000 euros cette année-là", a précisé la source.

Surnommée "La Superba", la chanteuse lyrique a collaboré avec les plus grands depuis le début de sa carrière il y a 40 ans, de Shirley Verrett à Freddie Mercury en passant par Placido Dominguo. La mise en examen de Montserrat Caballe vient s’ajouter à la liste de célébrités poursuivies en Espagne. L’ancienne chanteuse du groupe Mecano, Ana Torroja, a ainsi été condamnée le 9 avril à payer 1,4 million d’euros pour avoir détourné près de 800 000 euros entre 2003 et 2007.

Plus d'articles