La chanteuse Maurane est morte à 57 ans

People
DirectLCI
CARNET NOIR - La chanteuse belge, Claudine Luypaerts de son vrai nom, est décédée dans la soirée du lundi 7 mai à Bruxelles à l'âge de 57  ans. Le parquet de Bruxelles a confirmé l'information.

Claudine Luypaerts, chanteuse belge connue sous le nom de Maurane, est décédée ce lundi soir à Bruxelles à l'âge de 57  ans. Plusieurs médias belges et la parquet de Bruxelles ont confirmé l'information dans la nuit. L'artiste, révélée en France dans les années 1980 et sa participation à la  comédie musicale "Starmania" coproduite par Michel Berger, avait encore chanté  sur scène ce week-end dans la capitale belge, dans un concert en hommage à Jacques Brel. Elle préparait la sortie d'un album consacré au célèbre chanteur à l'occasion du quarantième anniversaire de sa mort, rappelle l'AFP.

Trouvée inanimée à son domicile

La chanteuse a été retrouvée dans la soirée inanimée à son domicile, dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, a indiqué un porte-parole du parquet de Bruxelles à l'agence de presse Belga, confirmant une information de la chaîne publique RTBF. "Le parquet de Bruxelles peut confirmer le décès lundi 7 mai 2018 dans le courant de la soirée de la chanteuse Maurane à son domicile à Schaerbeek. Une  information judiciaire a été ouverte", a déclaré le magistrat du parquet cité par Belga.


A ce stade de l'enquête, "il s'agit d'une mort qui n'est pas considérée comme suspecte par l'intervention d'un tiers", a-t-il ajouté, précisant qu'une autopsie devait être pratiquée pour éclaircir les causes du décès. Les résultats de celle-ci ne seront toutefois pas connus avant plusieurs semaines.

Premières réactions

 "Quelle tristesse d'apprendre la disparition de Maurane, une des plus  grandes voix [...] le choc est brutal, tant j'ai son visage et le son de sa  voix gravés dans ma mémoire, mélange de douceur éternelle et de désillusion sur  la vie", a réagi Christophe Willem sur son compte Instagram à côté d'une photo  en noir et blanc de Maurane.

La chanteuse Lara Fabian a salué une artiste "rare",  "plus grande que la musique". "Je suis assise ici dans mon petit bureau tout blanc à Montréal, je ne veux  pas réaliser que tu n'es plus, je ne peux pas. Je me dis que tu vas appeler et m'engueuler, parce qu'on ne se voit pas assez", a-t-elle publié sur sa page Facebook.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter