La chroniqueuse de C8 Agathe Auproux brise le tabou du cancer : "Je suis en chimiothérapie"

People

COURAGE - La jeune femme de 27 ans, qui officie aux côtés de Cyril Hanouna dans "Balance ton post", a révélé lundi 11 mars être atteinte d'un lymphome. "Je ne cherche ni attention ni compassion, je suis juste contente que vous le sachiez", a-t-elle écrit sur Instagram.

Elle a choisi de ne rien cacher. C'est depuis son lit d'hôpital qu'Agathe Auproux s'est affichée sur son compte Instagram, lundi 11 mars pour faire part du combat qu'elle mène depuis sept mois déjà. "Bon, je dois vous dire quelque chose. J'ai un cancer. Un lymphome exactement", écrit-elle en légende de quatre photos dévoilant la teneur de ses soins. La chroniqueuse de "Balance ton post" sur C8 révèle être en chimiothérapie "depuis mi-décembre". Un traitement qu'elle devra poursuivre "pendant encore trois mois" et qui font qu'elle est "souvent à l'hôpital" et "très fatiguée".

"Je perds mes cheveux, j'ai un cathéter que je déteste placé sous ma peau. Mais tout va bien. Tout va bien. Je me repose. Je ne vais pas mourir. Je réponds très bien au traitement", martèle-t-elle en se voulant rassurante. Diagnostiquée après de premiers examens en septembre dernier, elle est depuis régulièrement apparue à l'antenne aux côtés de Cyril Hanouna.

Je n'ai absolument pas honte d'être malade- Agathe Auproux

Agathe Auproux explique à ses 605.000 abonnés avoir "juste besoin d'arrêter de mentir ou tout du moins arrêter de faire semblant ici devant vous tous les jours". La veille, elle avait posté un selfie sans maquillage. "Je fais un métier d'image et je pensais que ce serait plus facile de garder tout ça pour moi. C'était finalement devenu complètement schizophrénique et oppressant. C'est plus sain de l'assumer", affirme celle qui se dit "soulagée" et qui n'a "absolument pas honte d'être malade". "Je suis malade. Et je vais guérir", assure-t-elle.

Voir aussi

La jeune femme de 27 ans conclut son message en adressant sa "reconnaissance infinie au personnel médical et hospitalier" engagé dans cette lutte avec elle. Elle a également une pensée pour ses proches et "ceux touchés par la maladie, de près comme de loin". A tous ceux qui l'accuseraient de vouloir tirer la couverture médiatique sur elle, Agathe Auproux répond qu'elle ne "cherche ni attention ni compassion, je suis juste contente que vous le sachiez". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter