La fille de Robin Williams accuse Eric Trump de manipuler l’image de son père

Le comédien Robin Williams sur la scène des Emmy Awards en septembre 2013.
People

CLASH - Zelda Williams s’en est pris à Eric Trump après que ce dernier a partagé sur Twitter une vidéo du défunt humoriste dans lequel il se moque de Joe Biden, ancien vice-président et candidat démocrate à la Maison-Blanche.

Elle protège l’héritage culturel de son père avec la plus grande fermeté. Alors quand d’anciennes séquences de l'inénnarrable humoriste sont utilisées de manière détournée, Zelda Williams réplique sans retenir ses coups. La fille de Robin Williams a ainsi répondu à Eric Trump, le fils cadet du président américain, à qui elle reproche d'avoir partagé la semaine dernière une vidéo mettant en scène l’humoriste qui s’est donné la mort en 2014 à l’âge de 63 ans. Son titre ? "Robin Williams attaque férocement Joe Biden".

Le clip dure 30 secondes. Visionné plus de 1,6 millions de fois, il met en scène la star de Jumanji lors d’un de ses spectacles en 2009. L’acteur y rhabille l’ancien vice-président de Barack Obama pour l’hiver. "On a encore des supers comédies par ici, il y a toujours Joe Biden qui radote. C’est quoi ce bordel ? Joe raconte de la merde, même les gens qui souffrent du syndrome Gilles de la Tourette se disent : ‘Non. Qu’est-ce qui se passe ?", lâche-t-il.

Du pain béni pour Eric Trump qui a trouvé là un moyen détourné de critiquer le candidat démocrate à la Maison-Blanche, à trois mois d’un scrutin présidentiel que son père Donald espère bien remporter. "Pendant qu’on est en train 'd’évoquer nos souvenirs' (pour faire avancer ton agenda politique), tu devrais regarder ce que (mon père) disait à propos de ton Papa. Je te promets que c’est bien plus 'féroce'", lui a écrit Zelda Williams en reprenant son tweet.

Donald Trump, c'est le Magicien d’Oz. Il joue au Monopoly avec des vrais immeubles- Robin Williams en 2012

Des internautes ont à leur tour été chercher dans les archives pour retrouver cette fameuse séquence datant de 2012, dans laquelle Robin Williams étrille Donald Trump. Il y compare la ville d’Atlantic City, que l’homme d’affaires a précipité sur le chemin du déficit, "au Magicien d’Oz sous acide". "Donald Trump, c'est le Magicien d’Oz. Il joue au Monopoly avec des vrais immeubles. Cet homme fait peur (…). C’est un homme qui a dit 'Ma fille est canon'. Même les habitants de l’Arkansas ont dit que ça ne se disait pas…" Il s'en prend également à la coupe de cheveux présidentielle, sujet sensible pour le magnat.

Lire aussi

Zelda Williams conclut son message d’un appel à se rendre aux urnes en novembre. "Gentil rappel : les morts ne peuvent pas voter mais les vivants le peuvent".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent