La pornstar Joanna Angel accuse James Deen d'avoir tenté de l'étouffer

La pornstar Joanna Angel accuse James Deen d'avoir tenté de l'étouffer

People
DirectLCI
COLERE – A chaque jour, de nouvelles révélations. James Deen, la superstar masculine du porno américain, est accusé par ses anciennes compagnes de violences répétées, dans l'intimité. La dernière en date, Joanna Angel, l'a fréquenté pendant cinq ans. Et explique avoir craint à plusieurs reprises pour sa vie.

James Deen s'en relèvera-t-il ? Depuis quelques jours, la superstar masculine du porno américain, 29 ans, fait l'objet de vives accusations, de la part d'anciennes compagnes et partenaires, écœurées par sa violence dans l'intimité. Après l'actrice Stoya, sa dernière petite amie en date, Tori Lux et Ashley Fires, c'est au tour de Joanna Angel, 34 ans, qui a partagé la vie du comédien, de 2005 à 2011, de livrer de terribles confidences.

"A plusieurs reprises j'ai eu peur pour ma sécurité, je me sentais piégée", a-t-elle expliqué mercredi au micro de la radio SiriusXM . "Je ne savais pas quoi faire. Je me sentais rabaissée", ajoute-t-elle, décrivant un ex-compagnon "dans le contrôle extrême et la manipulation émotionnelle." La jeune femme décrit notamment une scène où James Deen, de son vrai nom Bryan Sevilla, l'a tiré par les cheveux et lui a mis la tête dans un lavabo rempli d'eau. "J'ai eu l'impression que ça durait une éternité. Je me suis 'je vais mourir ici'."

À LIRE AUSSI >> Le billet d'Ovidie au sujet de James Deen 

"Tu es une horrible soumise. Je m'emmerde avec toi"

Joanna Angel se souvient s'être débattue jusqu'à ce que l'acteur lui retire la tête de l'eau. "Je me suis mise à pleurer et il m'a jeté par terre en disant : 'Tu es une horrible soumise. Je m'emmerde avec toi. Je vais aller baiser quelqu'un d'autre.' Et il est parti de la maison." Elle se rappelle également s'être réveillé à plusieurs reprises en découvrant James "au-dessus de moi, en train de tenter de m'étouffer dans mon sommeil... C'est vraiment un personnage terrifiant."

Jusqu'ici, James Deen ne s'est défendu que par l'intermédiaire d'un tweet où il dément des propos qu'il juge "diffamatoires". Plusieurs sociétés ont d'ores et déjà décidé de ne plus travailler avec celui que les amateurs décrivent comme le "boy next door" du porno. Parmi elles, le site de vente de vidéo en ligne Kink.com, ainsi que le site spécialisé The Frisky, où l'acteur livrait ses conseils dans une rubrique intitulée "What would James Deen do" (ce que ferait James Deen – ndlr).  

EN SAVOIR +
>>
James Deen lâché par l'industrie du X >> James Deen accusé de viol et d'agressions sexuelles par plusieurs actrices porno

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter