Lacoste met fin à sa collaboration avec les rappeurs Moha La Squale et Roméo Elvis

Lacoste met fin à sa collaboration avec les rappeurs Moha La Squale et Roméo Elvis
People

BAD BUZZ - Critiquée sur les réseaux sociaux, la marque française Lacoste annonce ne plus souhaiter travailler avec les rappeurs Moha La Squale et Roméo Elvis, au cœur de scandales d’agression sexuelle.

Lacoste ne souhaite plus associer son image à Moha La Squale et Roméo Elvis. La marque française, critiquée depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux, annonce ce vendredi avoir mis un terme à sa collaboration avec les deux rappeurs. Le premier est visé par une enquête pour "violences volontaires", "menaces de mort" et "agression sexuelle" suite aux plaintes déposées par quatre jeunes femmes. Le second a présenté ses excuses après avoir été accusé d’agression sexuelle par une jeune femme sur les réseaux sociaux. Aucune plainte n’a toutefois été déposée contre lui. 

Roméo Elvis avait annoncé devenir la nouvelle égérie Lacoste en octobre 2019, en vue de la collection printemps 2020. En mai, le rappeur belge dévoilait un cliché d’une campagne à venir sur Instagram. Contactée par 20 Minutes, la direction de Lacoste indique que cette collaboration ne serait pas renouvelée, avançant une "question d’éthique" et de "morale".

Lire aussi

Concernant Moha La Squale, l’association avec Lacoste remonte à 2018. Contactée par BFM Business, une représentant de la marque indique y avoir mis un terme "depuis plusieurs mois". "Nos équipes sont fortement attachées aux valeurs de respect et de tolérance transmises par notre fondateur et nous condamnons absolument toute forme de violence, de harcèlement et d’agressions", indique-t-elle.

Lire aussi

Si Lacoste ne souhaite plus travailler avec Moha La Squale et Roméo Elvis, l’un et l’autres restent toujours sous contrat avec leur maison de disques respective, Warner et Barclay. Ce qui n’est pas le cas de leur confrère Freeze Corleone. Ce vendredi, la major Universal a annoncé mettre un terme à sa collaboration avec le rappeur de Seine-Saint-Denis, suite au scandale né de la diffusion d’une vidéo compilant plusieurs de ses chansons accusées de faire l’apologie du nazisme et de l’antisémitisme. 

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent