L'affaire Nabilla-Thomas Vergara en six points

People
DirectLCI
AFFAIRE NABILLA - Dans la nuit du jeudi à vendredi, le compagnon de Nabilla, Thomas Vergara a été poignardé au thorax. Depuis, les deux protagonistes de l'affaire donnent des versions différentes de l'agression et la jeune femme a été mise en examen pour tentative de meurtre sur son compagnon et placée en détention à la prison pour femmes de Versailles. Résumé de l'affaire en six points.

Que s'est-il passé dans la nuit de jeudi à vendredi ?
Dans la nuit de jeudi 6 novembre à vendredi 7 novembre, aux alentours de 2h30 du matin, Thomas Vergara est victime d'un coup de couteau au thorax. Nabilla prévient le réceptionniste de l'hôtel et le petit couteau est retrouvé par les enquêteurs en bas de leur appart'hôtel de Boulogne Billancourt, dans les Hauts-de-Seine.

Des versions de l'affaire différentes
Dans un premier temps, le couple explique qu'ils ont été victimes d'une agression de la part de trois inconnus alors qu'ils rentraient en taxi à l'appart'hôtel de Boulogne-Billancourt. La vidéosurveillance de l'hôtel ne montre aucune scène d'agression.

Thomas Vergara s’accroche à cette explication et refuse de porter plainte. Nabilla, elle, se rétracte et apporte une nouvelle version des faits. Elle confie aux enquêteurs que Thomas s'est blessé lui-même après une violente altercation : ce dernier aurait pris de la cocaïne et serait devenu violent. Réaction de Thomas ? "c'est n'importe quoi". Toutefois, la thèse privilégiée par les enquêteurs qui ont ouvert une enquête est différente. Pour eux, la jeune Suissesse de 22 ans aurait porté plusieurs coups de couteau au niveau du thorax de son compagnon.

Une information judiciaire a été ouverte pour tentative de meurtre
Après avoir passé trois jours en garde à vue, la jeune femme est soupçonnée de tentative de meurtre et a été placée, samedi, en détention provisoire à la prison pour femmes de Versailles. Le parquet a ouvert une information judiciaire pour "tentative d'homicide volontaire", pour les faits survenus dans la nuit de jeudi à vendredi mais aussi pour "violences volontaires avec arme sur concubin" pour un incident qui avait eu lieu le 8 août dernier, lorsque le petit ami, Thomas Vergara, avait été blessé dans le dos à Coudoux (Bouches-du-Rhône).

Ce lundi, Thomas Vergara a demandé à son conseil d'engager une procédure pour se constituer partie civile auprès du juge d'instruction de Nanterre afin "d'avoir accès à la procédure et en particulier aux déclarations de Nabilla. Car il ne peut croire qu'elle ait pu tenir les propos qui sont rapportés dans les médias " précise l'avocat de Thomas, Me Fradet.

Pourquoi est-elle en détention ?
La jeune femme a été placée en détention , ce samedi 8 novembre. Une décision que le juge a prise afin d'empêcher toute concertation entre Thomas et Nabilla ainsi qu'une éventuelle destruction de preuves. Nabilla Benattia et son ami Thomas Vergara se sont concertés et ont travesti à plusieurs reprises la réalité", explique le parquet de Nanterre. Elle a été écrouée dans la nuit de samedi à dimanche "pour éviter que cela ne se reproduise", précise le parquet.

Elle se positionne en femme battue dans le bureau du juge
Mais la jeune femme maintient sa version des faits et dans le bureau du juge d'instruction, vendredi 7 novembre, la jeune femme a évoqué "une relation sous pression". Nabilla a raconté au juge sa "peur de mourir" lorsque son compagnon est sous l'emprise des terribles colères qui l'amènent à la battre. "Elle ne dit pas qu'elle était en état de légitime défense le soir des faits, mais assure avoir très peur de son compagnon qui l'aurait frappée à plusieurs reprises dans le passé après avoir consommé des stupéfiants", a relevé le parquet. "Aucun certificat médical, aucune main courante ne prouvent ses allégations. Elle n'a par ailleurs jamais déposé plainte contre lui pour des faits de violence", ajoute le parquet. Selon RTL, "les juges craignent pour l'instant que ce témoignage ne soit qu'une stratégie de défense".

Que risque-t-elle ?
Gros, même si Thomas n'a pas porté plainte . "Pour tentative d'homicide, Nabilla encourt jusqu'à 20 ans de prison, rappelle un avocat pénaliste ce vendredi matin à metronews. Contrairement aux violences, la peine ne peut être aggravée par le fait que la victime est son concubin. Maintenant, il faut que les enquêteurs et le parquet établissent s'il y a eu ou non préméditation , si Nabilla était sous l'emprise de substances, drogue ou alcool... Il y a des circonstances aggravantes prévues, mais il faut voir si elles existent ou non dans ce cas précis".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter