Le comité Miss Nationale fait du pied à Eugénie Journée, la Miss Bretagne destituée à cause d'une photo sexy

People
ISSUE DE SECOURS – Après la destitution de la jolie Eugénie Journée, élue Miss Bretagne samedi dernier, par le comité Miss France en raison d'une photo topless publiée sur son compte Facebook, le comité concurrent Miss Nationale invite la jeune femme à se présenter à son concours.

Si Eugénie Journée destituée de son titre de Miss Bretagne est triste et déçue, elle peut néanmoins compter sur le comité Miss Nationale. L'organisation concurrente du comité Miss France depuis 2010 juge que ce qui arrive à la jeune femme est "un scandale". 

Pour eux, le règlement en vigueur depuis 1954 au sein de Miss France, qui interdit à une jeune femme de participer au concours si elle a posé nue, ou partiellement dénudée, devant un objectif est d'un autre âge. C'est pour cette raison que Miss Nationale se dit "prêt à accueillir" Eugénie Journée à son élection de Miss Bretagne qui se déroulera en novembre prochain.

"Cette destitution est arbitraire et scandaleuse"

Joint par téléphone par Metronews, Michel Leparmentier, président du comité Miss Nationale juge que cette décision de destituer Eugénie Journée, est "sévère". "Je ne vois pas où est l'indécence, on ne voit rien", s'interroge le président de Miss Nationale. D'où la décision de proposer à la jeune femme de se présenter à leur élection. Coup de com' ou simple coup de pouce, la question se pose.

À LIRE AUSSI >> Miss Bretagne, Eugénie Journée, destituée pour avoir posé dénudée 

Chez Miss Nationale, on estime que cette destitution est "arbitraire et scandaleuse". "Chez nous, cela ne peut pas se produire. On ne risque pas de destitution, sauf en cas de photos pornographiques". Pour lui, le comité Miss France préfère "régler le problème en amont plutôt qu'après l'élection de Miss France dans l'hypothèse où d'autres photos apparaîtraient. 

Mais une jeune femme ayant posé nue peut-elle se présenter à l'élection de Miss Nationale ? "Dès l'instant que les photos ne sont pas pornographiques", indique Michel Leparmentier. "C'est une question de valeur", dit-il en pointant du doigt un comité Miss France qu'il juge d'un autre temps. "La société Miss France devrait revoir sa copie. On est en 2015 et non en 1954", estime le patron des Miss Nationale. 
 
À LIRE AUSSI >>  Dans les coulisses de l'élection de Miss Bretagne 2015
 
La balle est dans le camp de la jolie Eugénie. Selon nos informations, "elle veut rester discrète et ne plus entendre parler de cette histoire". Pas sûr donc, que l'idée de se présenter à Miss Bretagne dans le cadre de l'élection de Miss Nationale, la séduise.
 
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter