Le Fentanyl, ce puissant opiacé à l'origine de l'overdose de Prince

People

EXPLICATIONS - On en sait un peu plus sur la nature de l'opiacé qui a coûté la vie à Prince. Le chanteur est décédé d'une overdose de Fentanyl, un antidouleur 50 à 100 fois plus puissant que la morphine.

Ce jeudi, le Minnesota Star Tribune et l'agence AP révélaient que Prince, comme on le pressentait depuis quelques semaines, était décédé d'une overdose de médicaments. L'Institut médico-légal ayant pratiqué l'autopsie sur le corps du chanteur a confirmé hier qu'une overdose de Fentanyl était à l'origine de son décès. 

La communication est intervenue quelques minutes après que la presse américaine a révélé que le décès de l'artiste était due à une overdose de médicaments opiacés alors qu'il était en période de sevrage.

Qu'est-ce que le Fentanyl ? 

Le Fentanyl est un médicament antidouleur très addictif et considéré comme 50 à 100 fois plus puissant que la morphine, selon les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Il est régulièrement utilisé pour des douleurs chroniques dans les cas où, les autres traitements anti-douleurs ne font pas ou plus d'effet. A la fin mai, le Minnesota Star Tribune affirmait que le chanteur suivait un traitement de sevrage prescrit par un médecin. Ce traitement avait été entamé plusieurs semaines avant son décès. 

A LIRE AUSSI >> Le chanteur est mort d'une overdose 

Un spécialiste californien des addictions, le docteur californien Howard Kornfeld, a, par ailleurs, révélé avoir été contacté par l'entourage de Prince la veille du décès, pour solliciter ses services. Dans l'impossibilité de se rendre immédiatement à Chanhassen, où se trouve Paisley Park, résidence du musicien, il avait dépêché son fils sur place. Malheureusement, lorsque ce dernier est arrivé sur place, le 21 avril, il était déjà trop tard. Le chanteur était déjà mort.

Pourquoi Prince s'était-il vu prescrire du Fentanyl ? 

Si les raisons pour lesquelles le chanteur prenait des antidouleurs demeurent encore mystérieuses, plusieurs médias affirment qu'il souffrait de la hanche. La chanteuse et Sheila E., vieille complice de Prince qui fut son mentor, a expliqué à la chaîne américaine CBS que l'accumulation des concerts de l'artiste l'avaient atteint physiquement. "Il avait mal en permanence, mais c'était un 'performer'", a-t-elle dit, rappelant que Prince avait pour habitude de sauter du haut des parties surélevées de la scène, tout en étant équipé systématiquement de chaussures à talons. 

Des décès par overdose de Fentanyl, en hausse 

Le décès de Prince vient donc s'ajouter à de la longue liste établie par la CDC. En 2014, 14.000 personnes sont mortes d'une overdose impliquant ces médicaments, indique l'agence. La hausse des overdoses serait due "pour l'essentiel", au Fentanyl de contrebande, élaboré dans des laboratoires clandestins, selon les CDC, qui citent des rapports de police. 

Selon une étude réalisée en 2014 par l'agence fédérale des addictions (SAMHSA), 4,3 millions d'Américains âgés d'au moins douze ans consommaient des médicaments antidouleurs sans indication médicale. Au Canada, on estime qu'en 2015, un décès par overdose sur trois a été attribué au Fentanyl, un analgésique puissant utilisé notamment pour les patients souffrant d'un cancer, et souvent coupé à de l'héroïne pour la rendre plus puissante.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter