"Le moindre commentaire négatif sur le Net peut me faire vaciller": Clara Luciani évoque sans fard son rapport aux critiques

Nos Festivals

MUSIQUE - Alors qu'elle est de quasiment tous les festivals cet été, où elle interprète des titres de son très réussi premier album, "Sainte-Victoire", Clara Luciani a accepté de se confier sur sa récente notoriété.

Elle est de l’une des stars des festivals de cet été. Alors que son premier album,"Sainte-Victoire" est sur le point d’être certifié disque de platine (100.000 exemplaires), Clara Luciani a accordé une interview à Télérama, où elle a accepté de revenir sur son succès. Car comme son amie Angele, sa vie a elle aussi radicalement changé en peu de temps.  "Le succès – et encore, je trouve le mien très relatif – ne gomme pas les failles. Mon ego connaît des hauts et des bas ; il est parfois gonflé à bloc, parfois complètement à plat. Le moindre commentaire négatif sur le Net peut me faire vaciller. Ma sœur, dont je suis très proche [Ehla, qui est elle aussi chanteuse, ndlr], me dit de ne plus les lire du tout. Pour l’instant, je n’y arrive pas".

 

Et par le passé, cela a pu virer à l’obsession, comme elle le confie à l'hebdomadaire : "Je suis passée par des phases d’angoisse compulsives où, dès le réveil, j’allais regarder sur Spotify combien j’avais fait d’écoutes. Puis pareil sur Deezer. Puis sur YouTube. Ensuite, je lisais les commentaires et ne retenais que les négatifs. Cela m’a pourri l’existence pendant un bon moment. Pourtant je n'ai pas cet esprit compétitif dans la vie, mais j'avais tellement peur que ça ne marche pas que c'était devenu une obsession".

Lire aussi

"Tout le monde ne peut pas comprendre cette drôle de vie- Clara Luciani

Si aujourd’hui, la chanteuse de 27 ans semble mieux gérer les critiques, pour autant, elle est désormais confrontée à d’autres angoisses, notamment liées à son apparence : "On n’est jamais vraiment tranquille. Quand j’arrive le matin en festival, je sors du tour-bus en pyjama, et on me demande immédiatement des selfies, qui resteront pour toujours sur internet. Cela amène à développer une hyper conscience de son image. La limite entre vie publique et vie privée est d’autant plus difficile à poser que, pour ma part, j’ai toujours répondu aux sollicitations sur les réseaux sociaux". La chanteuse est même archi-connectée : comme nous vous l’indiquions dans cet article, Clara Luciani prend au moins deux heures par jour pour répondre à son public sur Instagram. "Ils ont un niveau de soutien et de sollicitude envers moi qui est extraordinaire. Et moi, je mets un point d’honneur à être aussi là pour eux".

Reste qu'il en résulte tout de même "une drôle de vie", que "tout le monde ne peut pas comprendre" comme elle l’explique dans les colonnes de Télérama. Mais pour y faire face, elle peut compter sur la présence de la chanteuse Belge Angèle, dont elle est très proche : "Quand quelque chose me mine je l'appelle. Elle vit ce que je vis, puissance 1000, donc quoi que je lui raconte, elle est déjà passée par là".

Sur le même sujet

Et aussi