Le mouvement "Black Lives Matter" ? Lil Wayne ne se sent pas concerné

People
SURPRISE - Que pense Lil Wayne du mouvement "Black Lives Matter" ? Pas que du bien, figurez-vous. Dans une interview accordée à Nightlife, le rappeur a déclaré refuser d'être associé à ce mouvement.

C'est un avis que l'on n'attendait pas, autant le dire. Alors que le mouvement "Black Lives matter" prend de l'ampleur à travers les Etats-Unis pour dénoncer les violences policières contre la communauté noire, et que de nombreuses personnalités prennent fait et cause pour celui-ci, le rappeur Lil Wayne a un avis assez tranché sur la question. Et il est "surprenant". 


Invité dans "Nightlife" sur la chaine ABC, le musicien qui a annoncé arrêter le rap, était questionné sur le sujet et a déclaré ne pas se sentir totalement en phase avec ce mouvement en raison de son statut privilégié. Vous aussi, vous ouvrez de grands yeux étonnés ? Attendez de lire la suite. 

Pour lui, le mouvement n'a pas de raison d'être car si on prend son exemple, il est "respecté". "Je suis un fils de p*** noir et riche. Si ça, ça ne vous dit pas que l’Amérique comprend les p***** de noirs aujourd’hui, je ne sais pas ce que ça veut dire", poursuit-il et de balancer au caméraman : "L'homme blanc est en train de filmer, je suis un noir. Ma vie importe, spécialement pour mes p****". 


Sentant bien que le rappeur était sur un terrain qui ne lui plaisait guère, la journaliste tente le tout pour le tout et lui demande s'il se sent proche de ce mouvement. "Je me sens concerné par rien, je n'ai rien à voir avec ça", déclare le rappeur. "Je ne me sens connecté à rien qui n’a pas de rapport avec moi. Si c’est votre cas, vous êtes dingue. Pas la caméra, vous. Vous vous sentez connecté à quelque chose qui n’a rien à voir avec vous ? Si ça n’a rien à voir avec moi, je n’y suis pas connecté", lance-t-il. Visiblement, le rappeur n'était pas connecté à grand chose, durant cette interview, à part peut-être, à sa bouteille de sirop à la codéine. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter