Le "Muslim Ban" toujours suspendu : les stars américaines s'en donnent à cœur joie contre Trump

RÉACTIONS - Nouveau coup sur la tête pour Donald Trump : la cour d'appel de San Francisco a maintenu la suspension de son décret anti-immigration. De quoi pousser des stars hollywoodiennes à crier victoire.

Trois juges de la cour d'appel de San Francisco ont décidé de maintenir la suspension du décret de Donald Trump qui interdisait aux ressortissants musulmans de sept pays d'entrer sur le territoire américain pour trois mois. Un nouveau camouflet pour le président des Etats-Unis qui fait face à une nouvelle défaite, mais qui ne compte pas en rester là, comme il l'a indiqué sur son compte Twitter quelques minutes après le verdict :  "Rendez-vous au tribunal, la sécurité de notre nation est en jeu" peut-on lire. Il souhaite donc contester la décision devant la Cour suprême.

Sur Twitter toujours, le tout Hollywood a fêté cette nouvelle victoire et ont tourné en dérision le "loser" du jour. Hillary Clinton n'a également pas hésité à réagir, ainsi que l'ACLU (l'Union américaine pour les libertés civiles) qui avait remporté une première bataille à la fin du mois de janvier en portant cette affaire devant la justice. Pour la suite qu'on connaît.

"Victoire! le Muslim Ban est suspendu !" s'est félicité l'une des plus puissantes associations de défense des droits de l'Homme sur Twitter, rapidement suivi par Hillary Clinton qui a mis à jour le nombre de fois où le décret a été retoqué en justice.

La chanteuse Cher est allée droit au but et n'a pas lésiné sur les emojis. "Trump a perdu !! C'est dit"

De son côté, le réalisateur Michael Moore, qui avait prédit la victoire de Trump et s'attend à ce que ce dernier soit destitué avant la fin de son mandat : "Une victoire contre la haine. La cour d'appel a voté contre Trump. Son Muslim Ban ne peut pas passer en force pour le moment."

L'humoriste et présentateur Stephen Colbert s'est amusé a imiter Trump et utiliser ses codes d'expression sur Twitter pour montrer l'absurdité du président : "ON SE RETROUVE AU TRIBUNAL, LÀ OU NOUS SOMMES DÉJA MAIS UN TRIBUNAL DIFFÉRENT TAIS-TOI NON TU ES STUPIDE!"

L'acteur Patton Oswalt s'en est pris à son (gros) ego : "Trump pensait que les lois ne s'appliquaient pas à lui même avant qu'il soit président. Cette décision doit être surréelle et terrifiante pour lui".

Trevor Noah, humoriste et animateur du Daily Show s'est lui aussi payé la fiole de celui qu'il tourne en ridicule à longueur démission : "Lol il dit ça comme s'il n'avait pas déjà perdu deux fois au tribunal" (un rappel des ses ennuis judiciaires avec la Trump university, où il avait déjà dû verser une somme coquette pour éviter des poursuites pour escroquerie).

Uzo Aduba, l'actrice de la série Orange is the New Black, a préféré partager un message d'espoir : "Nous sommes plus forts en sachant qu'il y a toujours du bon à trouver dans ce pays."

L'acteur Seth Rogen est lui aussi allé de son petit commentaire : "Est-ce que ce mec sait qu'ils viennent littéralement de le voir au tribunal ?"

 Tout comme le romancier Stephen King : "Concrétement, la décision des juges, c'est comme s'ils disaient : 'La peur du croque-mitaine n'autorise pas à saccager la Constitution.'"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le "Muslim Ban" de Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter