Le partenariat mondial pour l'éducation, ticket d'entrée de Rihanna à l'Elysée

DirectLCI
EDUCATION - L'annonce de la rencontre entre Rihanna et Emmanuel Macron à l'Elysée ce mercredi a suscité de nombreuses réactions sceptiques voire misogynes. Pourtant, c'est bien en tant que représentante du Partenariat mondial pour l'éducation (Global Partnership for education, GPE), une ONG créée en 2003, et non en tant qu'icône de la pop mondiale qu'elle franchira les grilles de la rue du Faubourg Saint-Honoré.

Entre 2002 et 2014, 64 millions d’enfants supplémentaires ont été inscrits à l'école primaire dans les pays partenaires du Partenariat mondial pour l'éducation (Global partnership for education [GPE]), selon les chiffres affichés par l'organisation sur son site. Selon l'Unesco, cette ONG est  "une importante source de financements externes pour l'éducation dans des pays à faibles revenus". Depuis 2003, le GPE est présent dans 65 pays en voie de développement à travers le monde et depuis 2016, les regards sont braqués sur cette organisation grâce à son ambassadrice de luxe, Rihanna. 

Personnalité humanitaire de l'année 2016

De quoi poser la pop-star en interlocutrice crédible lorsqu'il s'agit de parler de ces sujets-là, contrairement à ce que laissait entendre, avec force condescendance, le journaliste Philippe Vandel, lorsque l'agenda du Président Macron a fait avancer l'idée. Sur son site, le GPE présente ainsi l'interprète de "Shine bright like a diamond" comme une VRP de choc pour valoriser l'avancement de ces sujets : "Dans son rôle d’ambassadrice mondiale, Rihanna encouragera les leaders et décideurs politiques du monde entier à dynamiser leur soutien à l’éducation partout dans le monde". 

Justin Trudeau, Mauricio Macri, François Hollande

En d'autres termes, la star internationale, de par son statut, récolte des fonds auprès des Etats en interpellant leurs dirigeants, exactement comme ce qu'elle a fait avec Emmanuel Macron. Une activité qu'elle mène aussi à la tête de la Clara Lionel Foundation, et qui lui a valu d'être nommée personnalité humanitaire de l'année en 2017 par l'université de Harvard. L'interprète n'en est d'ailleurs pas à son premier coup d'essai. Récemment, elle a également interpelé directement et publiquement Justin Trudeau, premier ministre canadien, Mauricio Macri, président argentin ou encore Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement allemand. En 2016, c'est à François Hollande qu'elle s'était adressée. 

4,7 milliards de dollars de subventions pour l'éducation

En 14 ans d'existence, le GPE affirme avoir recueilli 4,7 milliards de dollars de subventions pour l'éducation. Ce mercredi après-midi, la chanteuse aura donc pour objectif de récolter des fonds auprès du Président français. La chanteuse originaire de la Barbade rendra sa visite deux jours après qu'Emmanuel Macron avait annoncé à Bono, autre chanteur engagé dans une fondation, sa volonté de porter l'aide au développement à "0,55% du PIB d'ici 2022"... alors que le gouvernement a décidé de baisser le budget de l'aide au développement de 140 millions en 2017, dans le cadre d'économies budgétaires de 4,5 milliards d'euros annoncées en juillet. Pas sûr donc, qu'à la sortie de son entretien avec Emmanuel Macron, les yeux de Rihanna "brillent comme des diamants".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter