Le prince Harry menace : "J’ai perdu ma mère et je vois ma femme devenir la proie des mêmes forces"

People

TROP, C’EST TROP - Le prince Harry et son épouse passent à l’attaque contre la presse people. Le Duc de Sussex et Meghan Markle ont décidé de poursuivre en justice le "Mail on Sunday" et sa maison-mère, "Associated Newspapers", après la publication d’une lettre que l’ancienne actrice aurait envoyée à son père.

Le traumatisme est toujours bien présent. Quoi de plus normal pour un jeune homme qui a perdu sa mère dans des circonstances dramatiques alors qu’il n’avait pas encore 13 ans ? Tuée dans un accident de la route à Paris alors qu’elle était poursuivie par des paparazzis, Lady Diana a pour beaucoup été aussi la victime d’une certaine presse, la presse trash britannique, toujours prompte à traquer la Duchesse de Galles, au point d’en oublier qu’elle était une "vraie personne", dixit son fils, le prince Harry.

Alors aujourd’hui, toujours hanté par le décès de sa mère en 1997, le deuxième fils de l’ancienne épouse du prince Charles, héritier de la couronne d’Angleterre, a décidé de passer à l’attaque. Ainsi, craignant que sa femme, l’ancienne actrice américaine Meghan Markle, ne subisse à terme le même sort, le petit frère de William a décidé de poursuivre en justice le journal Mail on Sunday et sa maison-mère, Associated Newspapers, pour utilisation abusive d’informations privées, violation du droit d’auteur et violation de la loi sur la protection des données. En février dernier, le journal britannique avait publié une lettre que Meghan Markle aurait écrite à son père, avec lequel elle est en froid depuis plusieurs années.

En tant que couple, nous croyons en la liberté des médias- Prince Harry

Pour justifier sa démarche et sa volonté d’attaquer en justice tout média ne respectant pas la vie privée de son couple, le prince Harry s’est longuement expliqué dans un communiqué de presse. Réaffirmant son attachement à la liberté de la presse, il ne tolère cependant plus la publication de fausses informations et veut le faire savoir. ''En tant que couple, nous croyons en la liberté des médias. Nous y voyons une pierre angulaire de la démocratie et nous n’avons jamais eu autant besoin d’un média responsable que dans l’état actuel du monde - dans tous les domaines. Malheureusement, mon épouse est l’une des plus récentes victimes d’un tabloïd britannique qui fait campagne contre des personnes sans penser aux conséquences. (…) Cette propagande implacable a un coût humain, en particulier lorsqu’elle est intentionnellement fausse et de mauvaise foi. Je ne saurais dire à quel point cela a été douloureux."

Lire aussi

Le prince Harry n’hésite pas à mettre également en cause les réseaux sociaux : "À l’ère numérique, le tissu de presse est réutilisé comme une vérité dans le monde entier. Il arrive un moment où la seule chose que vous puissiez faire est de lutter contre de tels comportements, car ils détruisent des personnes et des vies. En termes simples, c’est l’intimidation qui effraie et réduit au silence les gens. Nous savons tous que cela est inacceptable à tous les niveaux."

Ma plus grande peur est que l’histoire se répète- Prince Harry

Dans son communiqué de presse, celui qui occupe le sixième rang dans l’ordre de succession au trône britannique est allé plus loin encore dans son propos en affirmant très clairement qu’il ne souhaitait pas revivre avec son épouse le même drame déjà vécu avec sa maman. "Ma plus grande peur est que l’histoire se répète. J’ai vu ce qui se passe lorsque quelqu’un que j’aime est commercialisé au point de ne plus être traité ou perçu comme une vraie personne. J’ai perdu ma mère et je vois maintenant ma femme devenir la proie des mêmes forces. C’est un jeu pour ces médias en particulier, un jeu auquel nous avons refusé de jouer depuis le début. J’ai été témoin silencieux de ses souffrances privées pendant trop longtemps. Prendre du recul et ne rien faire serait en contradiction avec tout ce en quoi nous croyons." Pas certain que les ‘‘forces’’ mises en cause soient réellement emplies de la bienveillance réclamée de ses vœux par Harry.

Lire et commenter