Le prince William va devenir pilote d'hélicoptère-ambulance

Le prince William va devenir pilote d'hélicoptère-ambulance
People

CARRIÈRE - Le prince William va suivre une formation qualifiante pour devenir pilote d'hélicoptère - ambulance. Un emploi qui sera son activité principale malgré l'emploi du temps de ses engagements royaux.

Comme chacun d'entre nous, le prince William va devoir faire une réorientation de carrière. De pilote d'hélicoptère Apache, il va devenir pilote d'hélicoptère-ambulance.

C'est en septembre prochain qu'il débutera sa formation et sera prêt à affronter le marché du travail avec sa nouvelle qualification au printemps 2015. 

Le duc de Cambridge à Cambridge

Déterminé à ne pas devenir un "full time royal" (personnalité royale à plein-temps), William, 32 ans, va donc rejoindre à la fin de sa formation l'organisme caritatif "East Anglian Air Ambulance" (EAAA), basé à Cambridge. Le Duc de Cambridge sera donc basé à ... Cambridge. Le Palais a également indiqué que ce serait son activité principale tout en soulignant que le prince allait bénéficier d'horaires aménagés afin de continuer à honorer ses engagements royaux, au moment où sa grand-mère, la reine Elizabeth II, tend à déléguer de plus en plus. 

Les médias britanniques spéculaient depuis plusieurs mois sur l'avenir professionnel du duc de Cambridge qui, en septembre dernier, avait quitté l'armée après sept ans et demi de bons et loyaux services, dont les trois derniers en tant que pilote d'hélicoptère de sauvetage sur la base de la Royal Air Force dans l'île d'Anglesey, au Pays de Galles. Un porte-parole du Palais a souligné que le prince allait pouvoir "s'appuyer sur son expérience" de pilote dans l'armée, rappelant qu'il avait mené avec succès "plus de 150 opérations de sauvetage".

Il va réserver l'intégralité de son salaire 

Mais avant de prendre son poste - il sera d'abord copilote - William devra d'abord passer plusieurs tests afin d'obtenir une licence de pilote civil. Il devra aussi compléter une formation spécifique de secouriste. Par ailleurs, William reversera l'intégralité de son salaire de pilote (50 000 euros annuels, selon la presse britannique) à l'EAAA, entièrement financée par des dons. "C'est quelqu'un d'extraordinaire et c'est formidable qu'il veuille voler avec nous", a réagi Alastair Wilson, le directeur médical de l'EAAA.

"Les pilotes font partie de l'équipe médicale et aident à s'occuper de patients qui se trouvent parfois dans un état que beaucoup qualifieraient d'horrible. Comparé à sa mission de pilote de sauvetage (dans l'armée), le prince pourrait être confronté à davantage de situations impliquant des blessés mais je suis persuadé qu'il s'y adaptera très bien", a-t-il ajouté. En effet, le prince pourra être appelé à répondre à de multiples urgences, allant de secourir des personnes victimes d'une crise cardiaque ou d'un accident de la route.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter