Le procès d'Harvey Weinstein reporté au 6 janvier 2020 en raison de nouvelles accusations

People

Toute L'info sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

JUSTICE - Déjà inculpé pour deux agressions sexuelles, le producteur déchu Harvey Weinstein a été informé lundi que deux nouvelles plaintes avaient été déposées à son encontre. Le juge a décidé de reporter la tenue du procès, qui devait démarrer le 9 septembre.

Court sursis pour Harvey Weinstein. L’ancien producteur de films, déjà poursuivi pour deux agressions sexuelles, s’est présenté ce lundi devant le juge de New York qui l’a informé de deux nouvelles accusations similaires, portées contre lui. Après avoir annoncé son intention de plaider coupable, il s’est vu signifier la nouvelle date de l’ouverture du procès, fixée initialement au 9 septembre prochain, et prévue désormais le 6 janvier 2020.  

Au cœur d’un scandale qui a éclaté en octobre 2017, Harvey Weinstein, 67 ans, a été accusé d’abus sexuels allant du harcèlement au viol par plus de 80 femmes, dont de nombreuses célébrités comme Rose McGowan, Ashley Judd, ou encore la Française Emma De Caunes. Il a toujours assuré que ses relations sexuelles étaient consenties. Lundi, lorsque le juge lui a demandé s'il souhaitait aller au procès, il aurait répondu "pas vraiment", provoquant l'hilarité d'une partie de la salle.

Voir aussi

Figure majeure du cinéma américain des années 1990 et 2000, Harvey Weinstein était jusqu'ici poursuivi pour seulement deux agressions présumées, une agression sexuelle en 2006 sur une assistante de production, et un viol en 2013 sur une femme restée anonyme. Le nouvel acte d'accusation dévoilé lundi inclurait le témoignage de l'actrice Annabella Sciorra, notamment connue pour son rôle dans la série "Les Soprano". 

Dès octobre 2017, dans un article du "New Yorker", Annabelle Sciorra accusait Harvey Weinstein de l'avoir violée en 1993, chez elle à Manhattan. Elle aurait cependant contacté le procureur trop tard pour que ses allégations - trop anciennes pour être formellement poursuivies - figurent dans l'acte d'accusation précédent. Le procureur avait néanmoins demandé au juge à pouvoir la faire témoigner au procès. Ce qu'elle devrait pouvoir faire à compter du mois de janvier, en qualité de témoin. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter