Le rappeur Kanye West explique les raisons de sa surprenante rencontre avec Donald Trump

Le rappeur Kanye West explique les raisons de sa surprenante rencontre avec Donald Trump

RENCONTRE - Le 13 décembre, Kanye West s'est rendu à la Trump Tower pour une conversation en face-à-face avec le président élu Donald Trump. Un rendez-vous qui n'a pas manqué de faire réagir, notamment sur les réseaux sociaux. Quelques heures après l'entrevue, le rappeur a pris la parole pour expliquer sa visite.

Mardi, la Trump Tower était en ébullition avec la venue de Kanye West. Quelques jours seulement après sa sortie d’hôpital psychiatrique, le rappeur a rendu visite au président élu Donald Trump. Une visite surprise, en particulier pour les médias américains. Et une visite qui en a surtout fait parler plus d’un sur la toile. Et c’est sur Twitter que Yeezus a décidé d'expliquer pourquoi il s’est rendu à la Trump Tower.

"J’ai voulu rencontrer Donald Trump pour parler avec lui de la question multiculturelle", s’est ainsi exprimé Kanye West. "Que ce soit l’intimidation, l’aide à apporter aux enseignants, la modernisation des enseignements, mais  aussi les cas de violence à Chicago", a précisé l’Américain, originaire de la cette grande ville de l’Illinois. 

Kanye West a également affirmé que sa venue était motivée par sa volonté de voir le pays changer, et que seul le maintien de contact avec ses dirigeants pouvait aboutir. "Je pense qu’il est important d’avoir une ligne de communication directe avec notre futur président si nous voulons véritablement changer", a-t-il ainsi écrit. 

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Cependant, le rappeur n’aurait-il pas un autre objectif ? Avant même l’élection de Donald Trump et le début officiel de la campagne du milliardaire, l’époux de Kim Kardashian avait affirmé qu’il se lancerait dans la course à la Maison Blanche en 2024. Une idée qu’il n’oublie pas, comme le montre son dernier tweet post-rencontre présidentielle : "#2024". De quoi se demander si la venue du rappeur à la Trump Tower n’était pas un moyen pour lui de commencer à préparer le terrain…

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : d'ex-chefs d'États et prix Nobel appellent à lever les brevets des vaccins

    AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

    Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

    Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

    "60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

    Lire et commenter