Le rappeur Tyga sous le coup d'un mandat d'arrêt pour des impayés de loyers

People
JUSTICE - Un juge californien a émis un mandat d'arrêt à l'encontre du rappeur Tyga. Ce dernier devait se présenter devant un tribunal de Santa Monica pour une audition dans le cadre d'une plainte déposée par son ancien propriétaire. Or le petit ami de Kylie Jenner ne s'est pas pointé face au juge et il risque gros.

"T'étais où ? Pas là". Le rappeur Tyga devait se présenter ce mardi 9 août au tribunal de Santa Monica, pour discuter de l'état de ses finances dans le cadre d'un litige avec son ex-propriétaire. Une absence remarquée qui a un peu agacé le juge.

Du coup, ce dernier a émis un mandat d'arrêt visant le rappeur qui ne s'est pas présenté pour une audition au tribunal dans le cadre d'une plainte déposée par son ancien propriétaire.

480 000 dollars d'arriérés de loyer 

Que reproche-t-on à Tyga ? Le propriétaire de sa villa que louait le rappeur en 2011 à Malibu affirme que ce dernier a refusé de payer 480 000 dollars d'arriérés de loyer et de pénalités liées à la maison. Ce dernier a engagé une action en justice en 2012, affirmant que Tyga n'avait pas versé son loyer de 16.000 dollars par mois et qu'il avait quitté la propriété avant la fin de son bail en la laissant avec de gros dégâts. 

Il affirme notamment que le petit ami de Kylie Jenner a fait installer une barre de pole dance au milieu de la chambre sans autorisation. Mais de son côté Tyga affirme ne pas avoir d'argent pour justifier son refus de s'acquitter de la pénalité financière à laquelle il a été condamné. Un manque de moyens financiers qui a fait un peu tiquer l'avocat de M. Rezai. 

Quand les avocats se servent de la presse people pour les affaires d'impayés...

La semaine dernière, la presse people américaine affirmait que le rappeur Tyga avait offert une superbe voiture à Kylie Jenner pour son anniversaire : un bolide estimé à 200 000 dollars avec un frigo intégré. 

Une information qui n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde puisque l'avocate du propriétaire de l'ancienne résidence de Tyga, Gholamrez Rezai s'en est servi devant la cour pour obtenir ce que l'artiste doit à son ancien propriétaire. On dirait que Tyga n'est pas au bout de ses peines : il risque l'emprisonnement ou pourrait avoir à verser une caution de 10.000 dollars.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter