Leaving Neverland : Barbra Streisand présente ses excuses après avoir pris la défense de Michael Jackson

People
DirectLCI
MARCHE ARRIÈRE - Barbra Streisand avait choqué Hollywood et le reste du monde en prenant la défense de Michael Jackson suite au documentaire Leaving Neverland, qui a relancé les accusations de pédophilie contre le chanteur culte. Elle a présenté ses excuses.

"Je suis profondément désolée pour toute la peine ou l'incompréhension que j'ai causé en ne choisissant pas plus attentivement mes mots à propos de Michael Jackson et ses victimes, car ces mots ne reflétaient pas mes pensées". Barbra Streisand fait marche arrière. 


Elle était une des rares personnalités à s'être exprimée sur les accusations de pédophilie contre le chanteur culte, suite à la diffusion "Leaving neverland", le documentaire de Dan Reed qui tend le micro à deux hommes affirmant avoir été agressés sexuellement par la star alors qu'ils étaient enfants. Mais après le tollé provoqué par sa déclaration prenant la défense de Michael Jackson, Barbra Streisand a publié un long message d'excuses samedi en fin d'après-midi.

Je ne voulais en aucun cas minimiser le traumatisme que ces garçons ont vécuBarbra Streisand, le 23 mars

"Je ne voulais en aucun cas minimiser le traumatisme que ces garçons ont vécu. Comme tous les survivants d'agression sexuelle, ils devront vivre avec ce poids pour le restant de leur vie", écrit ainsi la star. Elle fait référence à des lignes extraites de son interview dans le magazine Times, qui sont particulièrement mal passées. Elle y avançait notamment que les enfants agressés "étaient heureux d'être là" ou encore qu'"ils ont tous les deux fini par se marier et par avoir des enfants, ça ne les a pas tués". Provoquant de nombreuses réactions, Barbra Streisand s'était vu reprocher de décrédibiliser la douleur des victimes présumées du chanteur. 

Enfin, elle écrit ressentir "de profonds remords" et "espère que James et Wade [les deux protagonistes du documentaire] savent que je les respecte vraiment et que je les admire pour avoir dit la vérité." Un virage à 360° de la part de Barbra Streisand, puisqu'elle écrivait la veille que les "besoins sexuels" de Michael Jackson" étaient ce qu'ils étaient", mais qu'il était "très doux, très enfantin" et que ce penchant pour la pédophilie devait certainement venir "de son enfance, ou de son ADN". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter