"Leaving Neverland" : la famille de Michael Jackson contre-attaque dans un documentaire sur YouTube

People

DROIT DE RÉPONSE - Taj et Brandi Jackson, les neveux du Roi de la pop, figurent parmi les intervenants de "Neverland Firsthand : Investigating the Michael Jackson Documentary", un mini-documentaire de 30 minutes qui déconstruit les accusations d'agression sexuelle portées par "Leaving Neverland".

Les versions s'opposent et s'entrechoquent. Posant la question : qui dit vrai ? Les fans de Michael Jackson sont nombreux à défendre leur idole avec encore plus de passion depuis la diffusion il y a moins d'un mois de "Leaving Neverland", un accablant documentaire qui donne la parole à deux victimes présumées du Roi de la pop. Wade Robson et James Safechuck y racontent de manière explicite les agressions sexuelles dont ils auraient été victimes plus jeunes. 

Des accusations dénoncées par la famille du défunt chanteur qui a porté plainte contre la chaîne HBO. Son neveu le plus âgé, Taj Jackson, a lui lancé une cagnotte pour tourner son propre documentaire  et contre les "mensonges" proférés contre son oncle. Alors que l'objectif de 777.000 dollars n'est pas encore atteint, le chanteur des 3T a d'ores et déjà livré sa version des faits dans un mini-film de 30 minutes qui risque de faire parler.

Voir aussi

Publié le 30 mars sur YouTube, "Neverland Firsthand : Investigating the Michael Jackson documentary" suit l'enquête du journaliste Liam McEwan qui déconstruit l'argumentaire de "Leaving Neverland". "A travers des interviews des personnes les plus proches de la situation ainsi que des membres de la famille Jackson, le film apporte des éclairages sur des informations qui ont été exclus du documentaire de HBO", souligne le descriptif de la vidéo, assurant qu'il ne s'agit pas de "déshonorer les victimes ou dévaloriser leurs propos".  Une phrase qui figure aussi en introduction du documentaire.

Voir aussi

Je trouve ça fascinant qu'il pense être capable d'effacer dix ans de sa vie- Brandi Jackson, la nièce de Michael Jackson, à propos de son ex-petit ami Wade Robson

On y entend donc Taj Jackson, 45 ans, dire que son oncle "vivait par procuration" auprès des enfants car il n'avait lui-même pas eu d'enfance. Il explique notamment que les mots d'amour manuscrits présentés par les deux accusateurs n'étaient en fait que des petits mots d'encouragements. Des notes que ses frères et lui ont aussi reçus, que Michael Jackson signait "Oncle Doo Doo" et qu'il présente face caméra. Brandi Jackson, une autre nièce du chanteur, raconte elle sa rencontre avec Wade Robson avec qui elle est restée en couple pendant 7 ans. Une relation qui n'est pas évoquée dans "Leaving Neverland" car selon elle "cela aurait discrédité toutes ses accusations." 

"Je trouve ça fascinant qu'il pense être capable d'effacer dix ans de sa vie", lance-t-elle. Elle dit du chorégraphe qu'il a "toujours été un peu opportuniste. Il sait comme se placer dans les situations qui pourraient lui être favorables de manière financière." Si elle le revoyait, la jeune femme de 37 ans lui "dirait d'arrêter de mentir". "Je ne suis pas curieuse de savoir pourquoi il l'a fait. Il doit arrêter. Je me moque de ses raisons, si c'est pour se donner de l'importance ou parce qu'il a désespérément besoin d'argent. Les mensonges doivent cesser. Ce n'est pas normal. Mon oncle a pris soin de lui et a fait beaucoup pour sa famille", insiste-t-elle.

Lire aussi

Wade Robson a réagi via un communiqué de son avocat transmis à Billboard : "Mademoiselle Jackson n'était pas avec Wade et Michael Jackson quand les agressions sexuelles se sont produites, elle n'a rien de pertinent à dire à ce sujet". Pris à partie la semaine dernière pour des "incohérences" dans le récit de James Safechuck, le réalisateur de "Leaving Neverland" Dan Reed a lui nié toute erreur sur Twitter.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter