Leonardo DiCaprio attaque le magazine "Oops" en justice

People
DirectLCI
JUSTICE – L'acteur américain Leonardo DiCaprio attaque le magazine français Oops en justice après la publication d'une information faisant état du fait que Rihanna serait enceinte de lui et qu'il ne souhaite pas reconnaître l'enfant.

On l'avoue, en voyant cette couverture parue en mai dernier, on a bien rigolé. On y voyait un montage photo montrant Rihanna et Leonardo DiCaprio légendé "Scoop Oops, Rihanna enceinte de Leonardo. Il ne veut pas reconnaître l'enfant". Une couverture qui a beaucoup fait rire la presse people française, tant l'information était "grosse". 

Pourtant, Oops a pris la décision de publier cette information et mal lui en a pris puisque l'acteur américain poursuit désormais le magazine en justice, selon Gossip Cop . L'un des patrons du journal, Frédéric Truskolaski a livré une surprenante explication quant à son scoop. 

"Nous avons pensé que Rihanna pouvait être enceinte"

Dans une interview accordée à Gossip Cop, il reconnaît qu'il était bien conscient que son scoop était faux. "Mes équipes ont lu de nombreuses histoires au sujet de Leonardo DiCaprio et Rihanna qui affirment qu'ils sont ensemble. Nous avons pensé que Rihanna pouvait être enceinte mais nous ne savons pas, évidemment". Une défense peu commune... Truskolaski reconnaît également être complètement choqué par la démarche de l'acteur américain : "c'est probablement la première fois qu'une superstar poursuit un magazine français", dit-il. 

À LIRE AUSSI >> Rihanna et Leonardo DiCaprio ne sont pas en couple 

Des propos inexacts. Certains journaux people français ont, par le passé, été poursuivis par quelques stars de premier plan comme Bruce Willis ou Bradley Cooper, pour ne citer qu'eux. La loi française sur la vie privée étant l'une des plus strictes, certaines stars n'hésitent plus à faire respecter la leur. À noter que Leonardo DiCaprio ne poursuit pas le magazine Oops pour la seule "fausse information" mais également pour la publication de photos prises dans le cadre de sa vie privée. L'affaire sera jugée le 16 juin prochain. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter