Lequel des jumeaux de Charlène et Albert de Monaco montera sur le trône ?

Lequel des jumeaux de Charlène et Albert de Monaco montera sur le trône ?
People

DOUBLE CARNET ROSE - Le Rocher s'apprête à pouponner doublement avec la naissance des jumeaux princiers. Mais lequel des deux montera sur le trône ?

Une double ration de biberons et de couches pour les futurs parents. Charlène de Monaco est entrée au Centre Hospitalier Princesse-Grace, ce mercredi pour donner naissance aux tant attendus jumeaux princiers.

D'après le journaliste sud-africain Derek Watts et le Palais princier de Monaco, la princesse attend non pas un mais deux bébés ! Alors, la véritable question qui se pose après les prénoms des babies monégasques, est lequel des deux montera sur le trône de Monaco, prenant ainsi la suite d'Albert II.

Droit d'aînesse et primogéniture

Pour répondre à cette question, il faut se plonger dans la Constitution du Rocher. Qui sera le prince ou la princesse héréditaire? "En cas de jumelles ou de jumeaux, ce sera la première ou le premier qui verra le jour. Dans le cas d'un garçon et d'une fille, ce sera le garçon. Dans le cas de jumelles, et si un garçon venait agrandir notre famille par la suite, c'est à lui que reviendrait le titre de prince héréditaire", avait indiqué le prince dans une interview à nos confrères de Nice Matin .

En effet, selon la loi, le pouvoir est transmis au premier né des jumeaux avec une primauté pour les garçons. En conséquence de quoi, si la princesse attend une fille et un garçon, ce dernier montera sur le trône. "La succession au Trône, ouverte par suite de décès ou d'abdication, s'opère dans la descendance directe et légitime du Prince régnant, par ordre de primogéniture avec priorité masculine au même degré de parenté", indique la Constitution.

Albert II est déjà père de deux enfants, nés hors mariage mais qu'il a reconnus. Tous deux n'ont cependant pas le statut d'enfants légitimes et n'entrent pas dans l'ordre de succession. "La succession au Trône, ouverte par suite de décès ou d'abdication, s'opère dans la descendance directe et légitime du Prince régnant, par ordre de primogéniture avec priorité masculine au même degré de parenté", indique la Constitution Monégasque.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent