"Les aigles ne volent pas avec les pigeons" : Alizée s'explique... enfin presque

People

PRÉCISIONS - Deux jours après un mystérieux post Instagram qui avait entraîné une vague de commentaires et une vive réaction de son mari Grégoire Lyonnet, la chanteuse a expliqué sa pensée. Même si une partie reste encore obscure.

Il a suffi d'une phrase pour enflammer les réseaux sociaux. "Les aigles ne volent pas avec les pigeons", a écrit sur Instagram Alizée la semaine dernière en légende d'une photo de Grégoire Lyonnet torse nu. Le danseur serait-il l'aigle en question et Camille Lou, sa partenaire dans la septième saison de Danse avec les stars, le pigeon ? L'interrogation a semé le doute tout le week-end chez les internautes qui  ont remis sur le tapis une rumeur vieille de deux ans, celle d'une jalousie maladive de la chanteuse.

Il est à sa place parmi les aigles, sur TF1- Alizée, à propos de Grégoire Lyonnet

Faux, rétorque cette dernière dans un nouveau post Instagram. "J'écris ce soir parce que je vois que mon message a été très mal interprété. Je n'ai voulu blessé personne, j'ai simplement voulu flatter mon mari en disant qu'il était à sa place dans cette émission et que j'étais fière de lui", écrit-elle. "Oui, il est à sa place parmi les "aigles" sur TF1 ! Je suis sa fan numéro 1 sûrement comme vous tous avec vos chéris, vos amoureux, vos maris", poursuit-elle, insistant sur le fait qu'elle n'avait rien contre la partenaire actuelle de son homme. 

"Je suis très heureuse de le voir danser chaque samedi sur TF1 avec Camille Lou et je compte bien les soutenir encore jusqu'au bout ! Bonne soirée et sans rancune", conclut-elle en légende d'un texte en anglais - "nous n'apprécions pas les ondes négatives par ici . Dégagez".

Mais alors, quid des "pigeons" évoqués ? Alizée ne lève pas le voile. On a eu beaucoup moins de doute sur l'identité des "fdp" sévèremment taclés par Grégoire Lyonnet, toujours sur Instagram. Le danseur s'en est pris lundi, dans un registre pas franchement des plus élégants, à "tous les fdp qui croient savoir et tous les imbéciles qui les croient", souhaitant tout de même une "bonne journée aux autres".  Un langage pas franchement fleuri pour demander aux internautes de "laisser [sa] femme tranquille". 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter