"Les femmes trans sont des femmes" : Daniel Radcliffe, l’interprète de Harry Potter, tacle la romancière J.K. Rowling

"Les femmes trans sont des femmes" : Daniel Radcliffe, l’interprète de Harry Potter, tacle la romancière J.K. Rowling
People

POLEMIQUE - Après avoir été accusée de "transphobie" par les internautes, suite à une série de tweets sur les personnes transgenres, J.K. Rowling, la créatrice de la saga Harry Potter, est désormais critiquée par Daniel Radcliffe, l’interprète de son héros au cinéma.

"L’affaire J.K.Rowling" prend de l’ampleur. La romancière britannique, créatrice de la saga Harry Potter, avait suscité une vive émotion ce week-end en se moquant sur Twitter d’un article de la plateforme d’information Cevex.com intitulé "Créer un monde post-Covid pour les personnes qui ont leur règles".

"Les personnes qui ont leurs règles ? Je suis sûre qu’il devait exister un mot pour ces personnes ?", ironisait-elle, suggérant trois mots imaginaires - Wumben ? Wimpund ? Woomud ? - pour reprocher à l’auteur de l’article de ne pas avoir employé le mot "Women" (femmes en anglais). 

Face aux critiques, J. K. Rowling s’était justifiée en expliquant notamment que "si le sexe n'est pas réel, il n'y a pas d'attirance pour le même sexe. (…) Je connais et j'aime les personnes trans, mais effacer le concept de sexe enlève la capacité de beaucoup de discuter de leur vie de manière significative."

Lire aussi

Pas suffisant pour calmer la colère de nombreux internautes, anonymes et célèbres. Ce lundi soir, c’est Daniel Radcliffe, l’interprète de Harry Potter au cinéma qui est monté au créneau dans une tribune publiée sur le site de l’ONG américaine The Trevor Project, spécialisée dans la prévention du suicide chez les jeunes personnes LGBT.

"Je réalise que certains médias vont probablement présenter ça comme une bagarre entre J.K. Rowling et moi, mais ce n’est vraiment pas le sujet", se défend d’emblée le comédien. "Jo est sans conteste responsable du virage qu’a pris ma vie. Mais pour avoir eu l’honneur de travailler auprès de The Trevor Project depuis dix ans, et simplement en tant qu’être humain, il me semble nécessaire de dire quelque chose aujourd’hui."

Il est clair que nous devons faire davantage pour soutenir ces personnes, au lieu d’invalider leur identité et de leur causer davantage de souffrance- Daniel Radcliffe

"Les femmes transgenres sont des femmes. N’importe quelle déclaration disant le contraire efface l’identité et la dignité des personnes transgenres et va contre toutes les recommandations des professionnels de santé qui ont bien plus d’expertise sur ce sujet que Jo et moi", écrit Daniel Radcliffe.

L’acteur cite une étude réalisée par The Trevor Project selon laquelle "78% des jeunes personnes transgenres et non binaires ont déjà été discriminées en raison de leur identité sexuelle." Pour lui, "il est clair que nous devons faire davantage pour soutenir ces personnes, au lieu d’invalider leur identité et de leur causer davantage de souffrance."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent