"Les mecs, il faut vraiment aller chez le docteur" : Rod Stewart révèle avoir lutté en secret contre un cancer de la prostate

People

PRÉVENTION - Le rockeur britannique anobli par la reine a profité d'une collecte de fonds organisée ce week-end dans le Surrey pour révéler qu'il était désormais guéri d'un cancer de la prostate dont il n'avait encore jamais parlé. L'occasion pour le musicien de 74 ans d'inviter les hommes à effectuer des check-up réguliers.

Son annonce a surpris le public. Alors qu'il donnait un mini-concert en marge d'une soirée de charité organisée au profit de l'association Prostate Project, dimanche 15 septembre, Rod Stewart a pris le micro pour dire que c'était le bon moment pour lui "de sortir du placard". "Non, ce n'est pas ce que vous pensez", s'est amusé le rockeur de 74 ans, avant de révéler que les médecins lui avaient diagnostiqué un cancer de la prostate il y a deux ans.

"Personne ne le savait mais j'ai pensé qu'il était temps que je le dise à tout le monde. Je suis guéri maintenant, et c'est simplement parce que je m'en suis occupé tôt. J'ai eu tant de tests", a-t-il témoigné depuis le Surrey, dans le Sud de l'Angleterre. 

La maladie tue un homme toutes les 45 minutes au Royaume-Uni

La séquence, relayée sur la page YouTube de l'association, le montre en train de mimer "ce doigt dans les fesses" synonyme d'examen médical. Hors de danger depuis juillet, Sir Rod Stewart compte bien utiliser sa célébrité pour inciter les hommes à se rendre plus régulièrement chez le médecin. "Les mecs, il faut vraiment aller chez le docteur", a-t-il poursuivi selon des propos également relayés par l'AFP. 

Lire aussi

"Nous n'avons aucun doute sur le fait que la décision de Sir Rod de rendre public de son combat contre la maladie va avoir autant d'effet" que celle d'autres personnalités ayant fait de même, souligne dans un communiqué le président de Prostate Project, Tim Sharp. Le comédien Stephen Fry avait annoncé l'an dernier qu'il luttait contre un cancer de la prostate, cancer le plus mortel chez les Britanniques. Plus de 47.000 hommes sont diagnostiqués tous les ans outre-Manche. La maladie tue un homme toutes les 45 minutes, "soit plus de 11.000 hommes par an", insiste l'association. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter