Les obsèques de Juliette Gréco auront lieu le 5 octobre à Paris

Le dernier hommage à Juliette Gréco sera rendu à l'Eglise de Saint-Germain-des-Près.
People

ADIEU - Les obsèques de l'icône de la chanson française décédée mercredi 23 septembre à l'âge de 93 ans, seront célébrées à l'église Saint-Germain-des-Prés.

On la surnommait la muse de Saint-Germain-des-Près. C'est dans l'église de ce quartier parisien que se tiendront le 5 octobre
les obsèques de Juliette Gréco, icône de la chanson française décédée mercredi à l'âge de 93 ans, comme l'a annoncé sa famille à l'AFP. La cérémonie aura lieu à 14h30, avant une inhumation "dans la plus stricte intimité", a précisé sa petite-fille, Julie-Amour Rossini.

"Elle s'est éteinte ce mercredi 23 septembre 2020 entourée des siens dans sa tant aimée maison de Ramatuelle. Sa vie fut hors du commun", avait indiqué sa famille dans un texte transmis à l'AFP. Dans un ultime entretien publié cet été dans Télérama, la doyenne de la chanson française confiait sa tristesse de n'avoir pu remonter sur scène après l'AVC qui l'avait contrainte à écourter sa tournée d'adieux, en 2016. "Ça me manque terriblement. Ma raison de vivre, c'est chanter ! Chanter, c'est la totale, il y a le corps, l'instinct, la tête", disait-elle.

Lire aussi

Au cours de sa carrière de plus de 60 années,  elle a interprété les plus grands, de Vian à Prévert, en passant par Aznavour et Gainsbourg. Elle avait aussi travaillé avec Léo Ferré mais aussi plus récemment Olivia Ruiz et Benjamin Biolay. En parallèle à la chanson, elle s’était aussi lancée dans une carrière d’actrice. Elle a tourné au cinéma pour Julien Duvivier (Au royaume des cieux, 1949), Jean-Pierre Melville (Quand tu liras cette lettre, 1953),  Jean Renoir (Elena et les hommes, 1955), mais aussi dans Les Racines du ciel de John Huston (1958) et Drame dans un miroir de Richard Fleisher (1960). 

Mais c’est à la télévision qu’elle obtient son rôle le plus populaire en interprétant le personnage Belphégor dans le feuilleton du même nom, en 1965. Sa disparition a suscité de nombreux hommages, dont celui du président Emmanuel Macron qui a salué la "muse de Saint-Germain-des-Prés": "Son visage et sa voix continueront à accompagner nos vies", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent