Les Spice Girls rejoignent la collection des "Monsieur Madame" avec des personnages à leur effigie

People

ZIG A ZIG AHHH - Avant de partir en tournée le mois prochain, le groupe le plus girl power de l'histoire s'attaque à la littérature enfantine en sortant quatre livres dans la célèbre collection créée par Roger Hargreaves. Un moyen de toucher un public plus large alors que leurs concerts ne sont pas complets ?

Elles appartiennent à un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Alors les Spice Girls jouent leur va-tout en s'adressant à la jeune génération. Geri Halliwell, Emma Bunton, Melanie C et Mel B ont dévoilé mardi 30 avril leurs doubles colorés qui rejoignent la collection culte des "Monsieur Madame" de Roger Hargreaves. Madame Ginger, Madame Baby, Madame Scary et Madame Sporty ont chacune droit à leur histoire.

La première est "la personne la plus douce et la plus gentille que vous pourriez rencontrer", la deuxième est "déterminée et a confiance en elle", la troisième "travaille très dur et est active, quand la dernière "peut tout faire". Des qualités inspirées des personnages que les quatre chanteuses ont créés dans les années 1990. Le style est le même qu'à leur grande époque, des couettes blondes de Baby Spice aux plateforme shoes de Ginger Spice.

Des produits dérivés à gogo

Ne manque à l'appel que Posh Spice, Victoria Beckham ayant choisi de ne pas participer à la prochaine réunion du groupe culte qui débutera une nouvelle tournée au Royaume-Uni et en Irlande le 24 mai. En plus des livres, vendus 4,99 livres chacun (5,79 euros), les chanteuses ont pensé à développer toute une série de produits dérivés qui devraient rapidement trouver preneurs parmi leurs fans les plus dévoués. Du tote bag au tableau, en passant par les dessous de verre.

Lire aussi

De quoi aussi venir grossir les finances du groupe qui, malgré sa reformation exceptionnelle, n'est pas parvenu à remplir l'intégralité des stades dans lesquels il doit se produire. Des rumeurs de brouilles entre Geri et Mel B ont occupé les tabloïds britanniques le mois dernier, la seconde ayant évoqué publiquement une ancienne liaison avec la première. Envoyée au front, Emma Bunton avait assuré par la suite que la tournée n'était pas en danger. Money, money, money...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter