Lettre xénophobe : Michel Sardou porte plainte

Lettre xénophobe : Michel Sardou porte plainte

RÉACTION- Le chanteur a porté plainte après la publication sur Facebook d'un courrier raciste et islamophobe adressé à François Hollande et signé de son nom.

Il s'est dit ''abasourdi, effondré, sur le cul''. Michel Sardou a très vivement réagi après la publication sur Facebook d'une lettre raciste et xénophobe signée de son nom. Le courrier, d'abord apparu sur la page de Robert de Merode, s'est rapidement propagé sur les réseaux sociaux. Sous le titre ''Lettre à M. Hollande'', des propos haineux s'enchaînent sur les ''Africains polygames'', les ''maquereaux roumains, albanais ou africains''. ''La France est colonisée par des gens d’origines diverses, on assiste à une destruction de notre civilisation, par une et d' autres cultures qui sont allogènes, contraires à nos mœurs, nos visions du monde et de l’homme, nos valeurs, nos habitudes, notre histoire… Quel peuple accepterait ça sans broncher ? Donc le message est simple: ces cultures allogènes, on n’en veut pas !'', peut-on notamment lire.

''Je n'ai jamais été islamophobe''

Michel Sardou s'est défendu sur sa page Facebook où il a posté le message : ''Il est bien évident que la lettre publiée sur les réseaux sociaux et adressé à François Hollande Hollande est un faux. C'est une usurpation d'identité''. ''Je suis abasourdi, effondré, sur le cul. Je suis tout sauf ce qu'ils disent ! Je n'ai jamais été raciste de ma vie, ni islamophobe ! C'est pire qu'une insulte ou une gifle", a-t-il également déclaré sur France Info. 'Il m'est arrivé de dire des conneries mais le racisme ne me ressemble pas'', a ajouté le chanteur qui a déposé plainte à Paris.

En décembre, Michel Sardou s'était dit désabusé par la situation politique du pays. Il avait notamment critiqué la volonté du gouvernement de supprimer les crèches des lieux publics "Qu’est-ce que c’est que ces conne­ries, ça dérange qui ? On va inter­dire les bûches de Noël aussi ? Au nom de la laïcité, détrui­sons les églises pendant qu’on y est, faisons de la cathé­drale de Chartres une grande HLM. Suppri­mons le kippour, le rama­dan. C’est n’im­porte quoi !” s'était-il agacé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Affaire Jubillar : l'avocat de Cédric Jubillar met en garde contre "une erreur judiciaire"

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.