Lorànt Deutsh accumule les "bourdes" sur Genève, les Suisses lui font la leçon !

People

APPROXIMATIONS - On ne plaisante pas avec la Suisse : un article du journal Le Matin épingle le vulgarisateur Lorànt Deutsch pour les "raccourcis" et "erreurs grossières" contenus dans sa vidéo de présentation de la ville de Genève.

Souvent critiqué voire moqué par les historiens ou les linguistes pour ses erreurs ou imprécisions, Lorànt Deutsch aurait peut-être mieux fait de potasser davantage ses notes sur l’histoire de Genève. Sur la chaîne YouTube "A Toute Berzingue", l’acteur propose des vidéos de 5 à 7 minutes sur différentes villes, qu’il visite tout en délivrant un certain nombre d’anecdotes. Et celle sur Genève a fait tiquer nos voisins suisses.

Le quotidien Le Matin relève ainsi les différentes "bourdes" de Lorànt Deutsch, qui "aligne les petits raccourcis et erreurs grossières". Dès le début, il évoque ainsi la venue de "l’empereur Jules César", qui n’a toutefois jamais été empereur : une "erreur assez classique, mais pas chez ceux qui se targuent de raconter le passé", commencent par noter nos confrères.

Puis de lister les erreurs, comme le fait d’inventer un nom ("château du Rhône") au château de l’Île, ou de dire que l’impératrice Sissi a été tuée à coups de couteau quand l’arme du crime était une lime triangulaire. Lorànt Deutsch se trompe aussi sur l’origine du jet d’eau devenu le symbole de la ville, qu’il attribue à un "accident", une "surpression engendrée par l’arrêt des nombreuses machines à vapeur de Genève" : or le jet est né d’une valve de sécurité créée justement pour éviter les surpressions. 

Erreur aussi, entre autres, à propos de Rousseau qui aurait dû fuir la cité en 1763, alors qu’il a seulement renoncé à sa citoyenneté genevoise cette année-là, ayant quitté la ville 35 ans plus tôt. L’article du Matin finit en soulignant une "faute", "incompréhensible" : "ne pas dire un seul mot sur le seul événement historique connu et fêté par à peu près tous les Genevois: L'Escalade...".

Lire aussi

Des erreurs qui ne sont évidemment pas passées inaperçues sur Twitter :

Avant Genève, Lorànt Deutsch s'était intéressé à Nice, La Rochelle et Orléans. 

Lire et commenter