Luc Besson accusé de viols : la plainte de Sand Van Roy classée sans suite

People

JUSTICE – Après neuf mois d’enquête, la plainte de la comédienne Sand Van Roy contre Luc Besson a été classée sans suite ce lundi par le parquet de Paris. Elle accusait le réalisateur de "Valérian" de l’avoir violée à plusieurs reprises.

Affaire classée. Le parquet de Paris a décidé, après neuf mois d'enquête, de ne pas donner suite à la plainte de la comédienne belgo-néerlandaise Sand Van Roy, qui avait porté plainte pour viols contre Luc Besson le 18 mai dernier. Des faits qui se seraient notamment déroulés la veille dans une suite du Bristol, un palace du VIIIe arrondissement de Paris.

"Monsieur Luc Besson a pris acte avec satisfaction de la décision du Procureur de la République de classer sans suite les accusations portées par Mme Sand Van Roy, qu’il a toujours formellement démenties", écrit son avocat Thierry Marembert dans un communiqué.

"Un rapport père-fille"

Dans une première interview accordée le 14 juillet 2018 à FranceInfo, Sand Van Roy, 29 ans, expliquait avoir fait la connaissance du cinéaste français sur le tournage de "Valérian", en 2015. D’après la jeune femme, qui avait perdu son père quelques semaines plus tôt, le cinéaste aurait mis en place "un rapport père-fille" et organisé son "isolement progressif", la contraignant notamment à changer d'agent et à se teindre en blonde.

En 2017, il lui donne un rôle dans"Taxi 5" dont il est producteur. Ensemble, ils assistent à l’avant-première dans un cinéma près de Marseille, en avril 2018, posant pour les photographes. Le 17 mai, alors qu’elle vient de monter les marches du Festival de Cannes pour célébrer le succès du film, elle rentre à Paris à la demande de Luc Besson.

Je sentais que ma vie était en danger- Sand Van Roy, le 14 juillet dernier dans une interview accordée à FranceInfo

Tard dans la soirée, Sand Van Roy retrouve le cinéaste à l’hôtel Bristol. "On a bu un thé comme on le fait toujours", racontait-elle à France Info. Ils discutent alors de son travail sur "Anna", son prochain film dont ils viennent d'achever le tournage et qui est "toujours au montage" - manière selon elle de lui suggérer qu’elle pourrait être coupée de la version finale. 

"Là, ça a dérapé, j’ai perdu conscience", affirme la jeune femme qui dit avoir reçu "un coup dans le dos sans savoir d’où il provenait". Luc Besson lui aurait alors imposé "des actes sexuels non désirés" bien qu’elle a tenté d’exprimer son refus. "Je sentais que ma vie était en danger". Des propos qu’elle réitère quelques jours plus tard face aux caméras de BFMTV.

Lire aussi

Le 6 juillet, la comédienne réalise un complément de plainte sur d’autres faits de viols "sous emprise et contrainte morale dans un contexte professionnel", explique son avocate, Me Carine Durrieu-Diebolt. Des faits détaillés dans une enquête qui paraît le 9 juillet sur le site de Mediapart. Et où d’autres femmes témoignent de "comportements inappropriés". L’une d’elle, ancienne directrice de casting, sera entendue le 13 septembre par les enquêteurs du 1er district de police judiciaire.

Entendu en audition libre le 2 octobre, Luc Besson est convoqué début décembre par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la PJ parisienne. Au cours d’une confrontation avec Sand Van Roy, "chacun a maintenu sa position", rapporte à l’époque l’avocate de la jeune femme. Entre-temps, Mediapart publie le témoignage de cinq autres femmes dénonçant des faits allant des gestes déplacés à l’agression sexuelle. Aucune d’entre elles n’a déposé plainte contre le cinéaste depuis.

Lire aussi

Luc Besson, 59 ans, ne s'est jamais exprimé publiquement sur l'affaire. Le cinéaste, qui a été confronté en parallèle aux difficultés financières de sa société EuropaCorp, a signé en décembre dernier avec Pathé pour la sortie de ses prochaines productions. Parmi elles, "Nous finirons ensemble" de Guillaume Canet, en salles le 1er mai. Et "Anna", son propre film, qui n’a pour l’instant pas de date de sortie. On ignore pour l'heure si Sand Van Roy figure au casting.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter